Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

6 septembre 2016Une faculté de médecine en Outaouais



Transcription

Philippe Couillard (premier ministre du Québec) : Je suis heureux d’annoncer l’implantation de la formation médicale complète en Outaouais : la Faculté de médecine de l’Université McGill délocalisée ici, en Outaouais. Un grand avancement pour la région!

(Applaudissements)

Gaétan Barrette (ministre de la Santé et des Services sociaux) : La formation comprendra une formation complète en médecine de famille, donc, le programme, de l’admission à la Faculté jusqu’à la fin de la résidence, mais inclura aussi la possibilité de formation dans les cinq spécialités de base, à savoir la médecine interne, la pédiatrie, l’anesthésie, la chirurgie générale et l’obstétrique gynécologique.

Hélène David (ministre responsable de l’Enseignement supérieur) : Quel moteur extraordinaire que d’avoir une formation en médecine, pour pouvoir faire, en même temps, des programmes en santé qui sont complémentaires! Et on le sait, ça a fait ses preuves, le premier ministre l’a dit, on l’a vu au Saguenay, on l’a vu… moi, je l’ai vu vraiment sous toutes ses coutures du côté de Trois-Rivières.

David Eidelman (vice-principal en santé et affaires médicales et doyen de l’Université McGill) : McGill et son rôle dans la société québécoise… en fait, McGill est enraciné au Québec depuis déjà presque deux cents ans. Et on est de plus en plus impliqués dans les activités régionales et, surtout, en santé, mais aussi en éducation et en recherche.

Stéphanie Vallée (ministre de la Justice et ministre responsable de la région de l’Outaouais) : On avait des alliés de taille; des alliés de taille qui se sont afférés et qui ont travaillé à faire de ce projet, de cet engagement que nous avions pris, les collègues et moi, en 2014, une réalité.

Marc Carrière (adjoint parlementaire du ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et adjoint parlementaire de la ministre de l’Enseignement supérieur) : Certains ont eu l’occasion de le dire : la venue de cette nouvelle faculté permettra de favoriser à la fois l’attraction et la rétention de médecins, au bénéfice des citoyens de la région. Je tiens aussi à saluer la collaboration de l’Université McGill et de l’Université du Québec en Outaouais. Il s’agit, aujourd’hui, d’un jour important pour l’enseignement supérieur en Outaouais.

Philippe Couillard : Donc, on montre, aujourd’hui, qu’on remplit nos engagements. Je pense que s’il y a quelque chose qui est visible, maintenant, c’est que le plan du gouvernement était clair et simple : un équilibre budgétaire pour la santé, l’éducation et le développement économique. Et on démontre également toute l’important qu’on accorde à la santé et à l’éducation. Et on démontre également que si on travaille bien tous ensemble, on est capable de développer une économie forte dans toutes les régions du Québec, en développant parallèlement nos grands réseaux publics de santé et d’éducation. Et on peut dire, en terminant, que le Québec va mieux – oui, il va mieux, le Québec; il n’est pas en déclin, le Québec; il va mieux – parce qu’on a retrouvé les moyens de nos ambitions. Merci!

(Applaudissements)



Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017