Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Lancement de la nouvelle Politique internationale du Québec 100 M$ de plus pour faire avancer les idées, les valeurs et les projets québécois à l’international

Québec, le 11 avril 2017. – Le Gouvernement du Québec a dévoilé aujourd’hui la nouvelle Politique internationale, Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. Le Québec dans le monde : s’investir, agir, prospérer. Ses orientations visent à favoriser le rayonnement du Québec et son développement sur les plans commercial, culturel, économique, politique et social. Comme il a été annoncé dans son Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. Plan économique du Québec, des investissements additionnels de 100 M$ sur 5 ans viendront soutenir l’action internationale du Québec.

Fruit d’une vaste consultation, cette politique énonce les trois orientations principales suivantes :

  • Rendre les Québécoises et les Québécois plus prospères;
  • Contribuer à un monde plus sécuritaire, durable et juste;
  • Promouvoir la créativité, la culture, le savoir et la spécificité du Québec.

Ces orientations vont guider la promotion des intérêts du Québec, ce qui lui permettra de poursuivre son engagement constructif dans ses relations bilatérales et multilatérales avec ses partenaires étrangers, notamment en matière de diplomatie nordique et climatique, d’affaires maritimes, de mobilité des personnes, de relations commerciales, de solidarité internationale, de droits et libertés de la personne, de Francophonie. De même, le Québec continuera de promouvoir le rayonnement de sa culture, de ses talents et de la langue française.  

Citations :

« La stabilité financière, économique et politique est une condition essentielle pour assurer notre prospérité. Nous l’avons toujours affirmé et démontré. Depuis 3 ans, nous avons développé l’économie du Québec et géré sainement nos finances publiques, comme nous avions dit que nous le ferions. Aujourd’hui, nous mettons de l’avant une nouvelle politique qui permettra de faire avancer nos idées, nos valeurs et nos projets sur la scène internationale. Notre monde est complexe, interdépendant et en constante évolution. Dans ce contexte, nous proposons une vision qui ouvre le Québec sur le monde et offre de nouvelles occasions de partenariats. »

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

« C’est avec fierté que je vous présente cette politique qui, tout en prenant la pleine mesure de l’évolution du monde, demeure fidèle à un impératif : exprimer notre propre voix sur le plan international. Prenant appui sur l’expérience acquise au fil des 50 ans d’existence du ministère des Relations internationales que nous célébrons cette année, le Québec, acteur crédible et responsable, fonde toujours son action sur un principe : ce qui est de sa compétence chez lui l’est aussi à l’extérieur de ses frontières. »

Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie

« Les accords commerciaux représentent des occasions d'affaires pour nos entreprises. Je pense à l'AECG qui facilitera les échanges commerciaux avec un marché de 500 millions de consommateurs, et à l'ALENA qui a permis de doubler nos échanges avec les États-Unis. En vue de la renégociation de cet accord, notre gouvernement est très actif sur le terrain pour faire valoir les forces du Québec. L'État de New York, avec lequel nous avons eu des discussions, a notamment annoncé qu'il n'inclurait pas de clause sur le Buy American dans son texte sur le projet de loi budgétaire. »

Dominique Anglade, ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique

Faits saillants :

    • Les orientations de la Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. Politique seront servies, notamment, par :
      • La création de postes d’émissaires visant à renforcer l’expression des compétences du Québec et le rayonnement de son expertise en matière de  diplomatie climatique et nordique, des droits de la personne et de mobilité des personnes;
      • Le développement de la diplomatie nordique et climatique ainsi que le positionnement de la Stratégie maritime;
      • L’approfondissement des relations du Québec en Amérique du Nord et plus spécifiquement aux États-Unis, en Europe et dans la Francophonie;
      • Un engagement accru en Asie, en Afrique et en Amérique latine et du Sud.
      • La participation aux travaux de certains forums, réseaux et organisations internationales;
      • Une gouvernance renouvelée, dont la mise en place d’un mécanisme de consultation des municipalités et de la société civile.
    • Des consultations ont été menées auprès de la société civile, d’experts, de municipalités, d’institutions et d’organismes publics. Le grand public a également été invité à participer en répondant à un questionnaire de consultation disponible sur le site Web du ministère des Relations internationales et de la Francophonie en octobre 2016.

-30-


Mise en ligne : 11 avril 2017


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017