Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Des partenariats qui bénéficieront aux consommateurs et qui créeront les conditions favorisant  la prospérité des entreprises  L’Ontario et le Québec travaillent ensemble pour stimuler la croissance économique

Toronto, le 21 octobre 2016. – Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, ont présidé aujourd’hui une rencontre de leur Conseil des ministres à Toronto. Centrée sur l’innovation et l’économie, la réunion a donné lieu à sept ententes de coopération entre les deux gouvernements.                  

Entente historique de commerce de l’électricité

Pour faire en sorte que l’électricité soit plus fiable et abordable, tout en continuant à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES), l’Ontario et le Québec ont finalisé une entente qui permettra la vente d’électricité, la réservation de puissance électrique et la mise à la disposition de capacité de stockage.

L’Ontario et le Québec ont conclu une entente historique qui viendra réduire les gaz à effets de serre (GES) en rendant disponibles à l’Ontario les réserves d’énergie propre du Québec, par l’entremise de leur organisme opérateur Hydro-Québec (HQ) et l’Independent Electricity System Operator (IESO). En vertu de cette entente, IESO achètera d’Hydro-Québec un total de 14 térawattheures (TWh) sur une période de sept ans, soit de 2017 à 2023.

Cette entente permettra à l’Ontario de réduire les coûts d’électricité pour les consommateurs d’environ 70 millions de dollars par rapport aux prévisions antérieures en important 2 TWh d’hydroélectricité propre annuellement à des moments ciblés où le gaz naturel aurait autrement été utilisé. Il s'agit d’une quantité suffisante d'électricité pour alimenter pendant une année la ville de Kitchener en plus de réduire les émissions de GES du secteur de l’électricité d’environ une mégatonne par année. L’Ontario pourra également bénéficier de la capacité de stockage des réservoirs du Québec  pour faire un meilleur usage de sa propre production d’énergie propre. L’Ontario réservera également 500MW de puissance à HQ afin de répondre aux besoins du Québec en période de pointes hivernales.

L’entente confirme l’étroite coopération existant entre le Québec et l’Ontario en matière énergétique et de lutte contre les changements climatiques. Cette entente permet une meilleure utilisation des systèmes électriques du Québec et de l’Ontario, sans coût additionnel pour aucune des deux provinces. Débutant en décembre prochain et en vigueur jusqu’en 2023, cette entente constitue l’aboutissement d’un protocole d’entente signé à la rencontre des Conseils des ministres de 2015 à Québec.

Étendre le réseau 5G

Tout en poursuivant leurs efforts visant à étendre la couverture et l’accès à Internet à l’ensemble de leurs citoyens, de façon à bâtir l’armature de la prochaine génération de l’infrastructure numérique, le Québec et l’Ontario s’engagent à stimuler l’innovation et à renforcer le partenariat entre leurs provinces et les entreprises. Les deux provinces ont signé un nouveau protocole d’entente qui permettra aux entreprises établies ainsi qu’à celles en démarrage de croître davantage, d’attirer une main-d’œuvre hautement qualifiée en plus de contribuer à leur prospérité. Combinées, ces activités contribueront à la création d’emplois de qualité et à la croissance économique des deux provinces.

Les deux provinces contribueront à donner naissance au projet de réseau 5G en travaillant avec les grandes entreprises mondiales dans le domaine des technologies de l’information (TIC) et des communications. En créant un écosystème ouvert d’innovation, cette approche permettrait aux PME, aux gouvernements et au milieu universitaire d’avoir accès à des technologies commerciales et précommerciales pour aider à tester et valider ces nouvelles technologies et produits afin d’aider à faire le pont entre la recherche et la commercialisation. Passer à un réseau de prochaine génération créera de la valeur pour les consommateurs et aidera les entreprises des provinces à rester à la fine pointe de la technologie.

Aider les consommateurs à faire la transition vers les véhicules électriques

Afin de s’assurer que les personnes et les biens puissent continuer à circuler avec confiance entre les deux provinces, l’Ontario et le Québec coopéreront en vue de créer un corridor de recharge de voitures électriques. Plus de 200 nouvelles bornes de recharge à grande vitesse seront ainsi installées d’ici la fin mars 2017, venant ainsi compléter le réseau québécois qui en compte déjà 102. Les bornes de recharge seront stratégiquement situées à des emplacements le long du corridor de l’autoroute 401 qui relie les deux provinces.

Ces actions s’inscriront en continuité avec le solide réseau de bornes de recharge à grande vitesse du Québec, renforçant ainsi la confiance des conducteurs de véhicules électriques sur de longues distances et donnant à plus de conducteurs le loisir d’effectuer la transition vers les véhicules électriques. Cette nouvelle collaboration s’étendra également à des domaines tels que la signalisation et les modes de paiement.

Infrastructures

Les premiers ministres et les ministres ont également discuté de l’engagement de chaque province à investir dans les infrastructures publiques dont ont besoin les plus de 20 millions de personnes qui y vivent. L’Ontario et le Québec ont tous deux pris des engagements fermes et à long terme d’investir dans les routes, les transports en commun, les hôpitaux et les écoles pour répondre aux besoins présents et futurs de leur population respective.

Les investissements de l’Ontario, à hauteur de 160 milliards de dollars sur 12 ans à partir de 2014-2015, et ceux du Québec, s’élevant à 89 milliards de dollars sur une période de 10 ans à compter de 2016, seront complétés par ceux prévus au nouveau programme fédéral, qui représentent 60 milliards de dollars d’argent neuf pour l’ensemble du Canada. Les deux gouvernements croient fermement que l’investissement fédéral devra appuyer leurs plans et priorités existants afin d’en maximiser l’impact sur la qualité de vie de leurs citoyens et la croissance de leur économie respective. L’Ontario et le Québec invitent le gouvernement fédéral à travailler avec eux à cette fin.

Foresterie et Accord sur le bois d’œuvre résineux

Le Québec et l’Ontario travailleront en partenariat dans plusieurs domaines qui abordent leurs intérêts et défis partagés, notamment en ce qui concerne l’Accord sur le bois d’œuvre résineux, les mouvements du bois non ouvré entre les deux provinces, la certification forestière, l’innovation au sein du secteur forestier ainsi que le développement des marchés.

Maintenir des relations solides entre les gouvernements de l’Ontario et du Québec, les entreprises et le milieu universitaire renforce le centre économique du Canada. Créer les conditions adéquates pour l’innovation aidera l’Ontario et le Québec à accélérer leur croissance économique et favorisera l’établissement de partenariats entre tous les secteurs pour donner de vrais résultats aux gens à travers les deux provinces.

CITATIONS

« Le Québec et l’Ontario souhaitent tous deux que leurs économies croissent de façon à améliorer la vie de leurs résidants. Nous intensifions notre collaboration parce que nous savons que nous pouvons accomplir plus en travaillant ensemble. Aujourd’hui, nous avons accompli des progrès significatifs dans la lutte contre les changements climatiques, en rendant l’électricité plus abordable et plus fiable et en faisant de nos deux provinces des lieux où les entreprises prospèrent. Nous avons aussi établi sept nouveaux partenariats prometteurs et entrepris le travail en vue de partenariats supplémentaires. Tous ces gestes aident à s’assurer que nos deux provinces restent des chefs de file – la région économique la plus vaste, la plus dynamique et la plus diversifiée du Canada. »

– Kathleen Wynne, première ministre de l’Ontario

« Les enjeux qui interpellent le Québec et l’Ontario sont nombreux et invitent dans plusieurs cas à des approches communes. Que ce soit en matière d’innovation, de foresterie, de développement économique, de changements climatiques ou d’énergie, le Québec et l’Ontario ont intérêt à travailler ensemble. C’est ce que nous faisons avec succès depuis longtemps. Et parce que les retombées sont bénéfiques, nous nous sommes employés, depuis 2014, à intensifier nos efforts, lesquels se sont traduits notamment par la conclusion de près d’une quinzaine d’ententes. Il y a donc lieu de se réjouir des progrès accomplis aujourd’hui, en continuité du chemin parcouru, et des fruits que nous continuerons de récolter demain de cette relation féconde dont nos économies et nos populations respectives sortent gagnantes. Le travail doit continuer pour que le Québec et l’Ontario rayonnent plus et performent encore mieux. »

– Philippe Couillard, premier ministre du Québec

EN BREF

  • Il s’agissait de la sixième rencontre des Conseils des ministres du Québec et de l’Ontario et la troisième depuis 2014. Les premiers ministres se sont engagés à se rencontrer à nouveau au Québec en 2017.
  • Ensemble, l’Ontario et le Québec forment la plus importante région économique au Canada, comptant pour environ 56 % du PIB et 53 % du commerce interprovincial.
  • L’Ontario et le Québec ont signé sept ententes au terme de la rencontre des Conseils des ministres dans les domaines de l’innovation, du commerce de l’électricité, de l’environnement, du développement du Nord, de la culture, de la coopération réglementaire et de la foresterie.

-30-


Mise en ligne : 21 octobre 2016


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017