Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

La grande marche Innu Meshkenu : le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et les ministres Kelley et Charlebois accueillent avec enthousiasme le passage du Dr Stanley Vollant à l’Assemblée nationale

Québec, le 28 avril 2016. – Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, le ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley, et la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, Lucie Charlebois, ont accueilli aujourd’hui, à l’Assemblée nationale, le Dr Stanley Vollant et les participantes et participants à la marche Innu Meshkenu. Les marcheurs sont venus célébrer la conclusion de leur grande aventure de 246 kilomètres, qui a débuté à Cacouna le 18 avril dernier et qui s’est terminée hier, à Wendake, franchissant ainsi une autre étape du périple Innu Meshkenu. 

« C’est un véritable honneur de recevoir le Dr Vollant et ses marcheuses et marcheurs à l’Assemblée nationale. Leur énergie et leur volonté d’agir pour le mieux-être de la jeunesse québécoise de toutes origines sont une véritable source d’inspiration pour nous; un modèle d’engagement dont nous devons prendre exemple. Les difficultés que rencontrent les jeunes, leurs doutes et leurs rêves concernent l’ensemble de la société québécoise : ce sont nos enfants, notre avenir. Il nous appartient collectivement de baliser leur chemin et de faire de leur parcours une réussite », a déclaré le premier ministre.

Originaire de la communauté de Pessamit sur la Côte-Nord, Stanley Vollant a obtenu, en 1989, un diplôme en médecine de l'Université de Montréal et a été le premier chirurgien autochtone au Québec. La marche Innu Meshkenu, qui a pour but de promouvoir les saines habitudes de vie, a commencé en 2010 et se terminera en 2017, soit après avoir traversé le territoire de chacune des nations autochtones. Son but est d’inciter les jeunes à adopter de saines habitudes de vie et à persévérer jusqu’à la réalisation de leurs rêves. 

« Ma grande marche Innu Meshkenu me permet d’aller à la rencontre de milliers de jeunes Autochtones afin de les inciter à s’accrocher à la vie et à croire en leurs rêves, comme moi je l’ai fait. Mais tous ces jeunes ont aussi besoin de notre appui dès maintenant et de moyens concrets, comme une éducation adéquate, pour les aider à réaliser leur plein potentiel et devenir les leaders de demain. Plus de la moitié de la population autochtone a moins de 23 ans, moins de 18 ans en régions éloignées », a souligné le Dr Stanley Vollant.

« Stanley Vollant réussit, année après année, à semer l’espoir d'un futur meilleur auprès de la prochaine génération autochtone, en lui démontrant que c’est par la persévérance et le courage que l’on réalise ses rêves. Nos jeunes ont besoin de modèles forts et inspirants, comme lui, et d’être soutenus et encouragés dans leurs efforts pour développer leur estime d’eux-mêmes, leur confiance et leur fierté afin de pouvoir se construire un avenir à la hauteur de leurs aspirations. Cela est particulièrement vrai pour les jeunes Autochtones, et je suis heureux de rappeler que les nouvelles politiques gouvernementales – je pense notamment à la nouvelle Politique québécoise de la jeunesse – leur accordent toute l’attention et l’appui qu’ils méritent », a ajouté le ministre Kelley.

« Il suffit parfois de peu de choses, d’un mot d’encouragement, d’une oreille attentive, de quelques explications pour que le rêve d’un jeune se transforme peu à peu en réalité. Une initiative comme Innu Meshkenu, par la forte symbolique qu’elle véhicule, peut aussi servir de bougie d’allumage et redonner aux jeunes l’estime de soi nécessaire pour se prendre en main et s’épanouir. J’espère sincèrement qu’elle rejoindra le plus grand nombre possible de jeunes, qu’ils soient Autochtones ou non », a conclu la ministre Lucie Charlebois.

-30-


Mise en ligne : 28 avril 2016


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017