Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Usine de Louisiana-Pacific Canada ltée à Chambord Dix projets d’investissement en analyse pour utiliser les volumes de bois disponibles

Saint-Félicien, le 21 septembre 2015. – Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, annonce qu’à la suite de la création du bureau de projet de Saint-Félicien en mars dernier, dix projets d’investissement ont été jugés recevables et sont présentement analysés.

« En mars dernier, j’ai annoncé la mise en place du bureau de projet pour trouver des solutions pour les volumes de bois disponibles dans le secteur de Chambord, et nous avons franchi une nouvelle étape en ce sens. Les promoteurs ont répondu à notre appel, et aujourd’hui nous avons dix projets structurants à analyser. Nous poursuivrons l’analyse de ces projets en vue d’attribuer les volumes de bois. Notre objectif est de consolider, voire de créer de nouveaux emplois dans la région. Nous sommes donc dans la bonne direction », a déclaré le premier ministre.

Le bureau de projet a été créé afin de recevoir et d’analyser les projets d’investissement utilisant les volumes de bois – 304 850 m3 de bois rond, dont 224 800 m3 de peupliers et 80 050 m3 de bouleau à papier – rendus disponibles à la suite de la résiliation de la garantie d’approvisionnement de l’usine de fabrication de panneaux OSB de Louisiana-Pacific, à Chambord. Les promoteurs qui voulaient déposer leur projet au bureau de Saint-Félicien avaient jusqu’au 15 septembre 2015 pour le faire.

Les dix projets retenus et analysés par le bureau de projet feront l’objet d’une évaluation rapide et rigoureuse de la part d’un comité formé de représentants du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et du ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations. « Les projets seront analysés au regard de leur plan de financement et de la capacité financière des promoteurs, de l’approvisionnement nécessaire en bois et de la complémentarité avec la structure industrielle en place, ainsi que des retombées économiques projetées pour la région », a précisé le ministre de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations, Jacques Daoust.

« Grâce à cette initiative, de nouveaux projets verront le jour, permettant une utilisation optimale des volumes de bois disponibles, tout en contribuant au développement économique de cette région. Par sa gestion de la forêt, notre gouvernement soutient l’industrie et est conscient de son importance pour les communautés forestières. On s’assure que le bois de la forêt publique contribue à l’enrichissement de tous les Québécois », a conclu le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard.

Rappelons que le Sommet économique tenu à Alma en juin a mis en évidence l’importance d’innover et de faire évoluer le modèle d’affaires de l’industrie forestière. La mise en valeur de la filière feuillue était une voie privilégiée par plusieurs intervenants.

-30-


Mise en ligne : 21 septembre 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017