Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Stolt LNGaz : Investissement privé de près de 800 M$ Le gouvernement du Québec donne le feu vert à la construction d’une usine de liquéfaction de gaz naturel à Bécancour

Bécancour, le 24 août 2015. – Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, en compagnie du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, Laurent Lessard, du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région de la Côte-Nord, Pierre Arcand, du ministre délégué aux Transports et à l’Implantation de la stratégie maritime, Jean D’Amour, du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel, et du maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, a annoncé aujourd’hui que le gouvernement du Québec donnait le feu vert au projet de Stolt LNGaz de construire et d’exploiter une usine de liquéfaction de gaz naturel dans le Parc industriel et portuaire de Bécancour.

Le chef de la direction de l’entreprise Stolt-Nielsen Ltd, Niels Stolt-Nielsen, a, quant à lui, annoncé un investissement de près de 800 M$ pour la construction et l’exploitation de cette usine. Il a également annoncé la conclusion d’ententes de partenariat pour le transport du gaz naturel liquéfié (GNL) avec Somavrac, une compagnie de transport routier de Trois-Rivières, et avec le Groupe Desgagnés pour le transport maritime. La construction de l’usine devrait créer près de 200 emplois directs. Une fois l’usine en activité, le projet engendrera plus d’une centaine d’emplois directs et indirects.  

« Depuis un peu plus d’un an déjà, le Québec est à nouveau en mouvement pour développer son potentiel économique. Notre gouvernement travaille chaque jour à établir un environnement stable, prévisible et propice à la création d’emplois. L’annonce d’aujourd’hui est un excellent exemple d’investissement privé stratégique qui vient s’inscrire dans la relance du Plan Nord et dans la toute première Stratégie maritime du Québec. Voici une entreprise qui s’implante au Québec parce qu’elle a reconnu ces opportunités. Cela se traduira en centaines d’emplois directs et par des partenariats importants avec des entreprises de chez nous qui entraîneront d’importantes retombées économiques dans plusieurs régions du Québec. Voilà ce que la confiance et la stabilité peuvent apporter comme prospérité », a affirmé le premier ministre.

« Je me réjouis de cet important investissement qui, en plus de créer des emplois de qualité, favorisera l’économie régionale et sa diversification. Le Parc industriel et portuaire de Bécancour est un site de premier plan pour ce projet d’usine de liquéfaction de gaz naturel, puisqu’il est déjà desservi par un réseau de gaz naturel et qu’il offre un accès rapide et facile au fleuve Saint-Laurent. C’est une excellente nouvelle pour les gens de Bécancour, mais également pour l’ensemble des citoyens du Centre-du-Québec », a souligné le ministre Lessard.

« L’annonce de l’implantation de Stolt LNGaz constitue une nouvelle fort souhaitée et attendue pour nous; elle vient confirmer l’attrait qu’exerce le Parc industriel de Bécancour sur des entreprises de classe mondiale. Nous sommes fiers et heureux d’accueillir Stolt qui contribuera de façon majeure au dynamisme économique de notre milieu et remercions tous les intervenants qui ont contribué aux diverses phases de ce projet », a ajouté le maire Jean-Guy Dubois.

Rappelons que le gouvernement, lors du dévoilement du Plan Nord : plan d’action 2015-2020, s’est engagé à assurer un approvisionnement en gaz naturel à un prix compétitif pour améliorer la rentabilité des mines, réduire leurs émissions de GES, attirer de nouveaux investissements et approvisionner le Nord en gaz naturel.

« Dans le contexte du Plan Nord, l’accès à une énergie à un prix concurrentiel peut devenir un puissant levier de développement économique. En ce sens, le gaz naturel liquéfié constitue une avenue intéressante tant pour répondre à la demande actuelle que pour attirer de nouveaux investissements, notamment dans le secteur des mines, puisqu’il peut être transporté par camion ou par navire », a pour sa part ajouté le ministre Arcand.

Faisant référence à l’entente de partenariat intervenue entre Stolt LNGaz et le Groupe Desgagnés pour le transport maritime du GNL, Jean D’Amour a rappelé l’importance de l’industrie maritime dans le développement économique du Québec :« Cette annonce s’inscrit en ligne directe avec notre vision du déploiement actuel de la Stratégie maritime du Québec dans laquelle le GNL joue un rôle majeur. En plus des 100 emplois créés par le Groupe Desgagnés, cette annonce met en lumière l’apport important des infrastructures portuaires québécoises au commerce maritime et international du Québec », a rappelé le ministre délégué aux Transports et à l’Implantation de la stratégie maritime.

Notons que le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques a produit un rapport d’analyse environnementale qui permet de conclure que les mesures d’atténuation prévues et les engagements pris par l’entreprise, notamment la réduction des émissions atmosphériques, le respect du niveau sonore imposé et une compensation pour la perte d’un milieu humide, rendent le projet de construction et d’exploitation d’une installation de liquéfaction de gaz naturel acceptable sur le plan environnemental.

De plus, dans son rapport sur ce projet qu’il considère comme acceptable, le Bureau des audiences publiques sur l’environnement souligne que le remplacement du mazout et du diésel par le gaz naturel pourrait permettre de réduire significativement les émissions de gaz à effet de serre pour les industries consommatrices. La disponibilité du gaz naturel pourrait également représenter une réduction des coûts pour les entreprises desservies.

« En plus de permettre la substitution d’autres combustibles plus polluants, ce projet favorisera la réduction des émissions de GES au Québec en améliorant l’accès au gaz naturel pour les entreprises qui ne sont pas desservies par le réseau gazier. Ensemble, nous pouvons relancer notre économie et développer le Québec de façon responsable, dans le respect de nos objectifs de lutte contre les changements climatiques, afin d’assurer une qualité de vie à nos enfants », a affirmé le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel.

Pour plus de détails relativement aux exigences du gouvernement concernant la délivrance du certificat d'autorisation à Stolt LNGaz Inc., vous pouvez consulter le feuillet d'information à : Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. www.mddelcc.gouv.qc.ca/evaluations/StoltvFinal.pdf

 

-30-


Mise en ligne : 24 août 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017