Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Bilan de la session hiver-printemps 2015 « Parce que  le climat de  confiance est rétabli, le Québec met le cap sur la prospérité et affirme son leadership sur la scène nationale et internationale » – Philippe Couillard

Québec, le 12 juin 2015. – Au terme de cette session parlementaire, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, accompagné du leader parlementaire du gouvernement, Jean-Marc Fournier, ainsi que des officiers parlementaires de l'aile parlementaire libérale, a rappelé que ces derniers mois ont permis au Québec de poursuivre la relance durable de son économie et d’affirmer son leadership sur la scène nationale et internationale.

« Notre gouvernement procède actuellement à des changements structurants qui nous permettront d’investir dans les secteurs qui nous tiennent tous à cœur, de réduire le fardeau fiscal des Québécoises et des Québécois et de créer un environnement d’affaires propice à l’investissement et à la création d’emplois dans toutes les régions », a déclaré le premier ministre.

ENSEMBLE, ON DÉVELOPPE NOTRE ÉCONOMIE

Depuis un an, plus de 70 000 nouveaux emplois ont été créés au Québec, dont la majorité à temps plein. Sur cette même période, c’est au Québec qu’il s’est créé le plus d’emplois au Canada. Le taux de chômage a reculé dans 11 régions du Québec sur 16, notamment au Saguenay–Lac-Saint-Jean, où il est passé de 10,7 % l’an dernier à 6,9 % en mai 2015. Les exportations des entreprises québécoises ont progressé. Rappelons également qu’au mois de mars dernier, le ministre des Finances, Carlos Leitão, présentait le premier budget équilibré, après six années de déficits consécutifs. Les mesures annoncées depuis l’arrivée du nouveau gouvernement permettront de soutenir près de 21 G$ d'investissements privés dans l'ensemble du Québec.

« La relance de notre économie est une priorité fondamentale pour notre équipe. Jumelée à une gestion rigoureuse et nécessaire de nos finances publiques, c’est de cette façon que nous nous donnerons les moyens de nos ambitions et de notre solidarité. Les signes positifs que nous voyons actuellement sont encourageants pour la suite des choses, mais nous devons demeurer prudents. Le Plan économique du Québec, présenté en mars dernier, a pour but de maintenir et d’augmenter notre croissance, notamment par une meilleure adéquation formation-emploi, une fiscalité plus juste et compétitive pour les entreprises, et la mise en place et la poursuite de grands projets tels que la Stratégie maritime et le Plan Nord. Notre gouvernement fait face à ses responsabilités parce que nous connaissons notre destination : un Québec plus prospère et plus juste pour toutes les Québécoises et tous les Québécois », a affirmé le premier ministre.

UN QUÉBEC QUI S’AFFIRME AU CANADA ET DANS LE MONDE

Les derniers mois ont également permis au Québec de bâtir des alliances économiques, politiques et institutionnelles. Sur le plan économique, les missions du premier ministre en Europe ont notamment permis la conclusion d’ententes majeures, dont celles menant à la création de 150 emplois chez Framestore à Montréal, de 200 emplois chez Medicago à Québec, ainsi qu’une quinzaine d’ententes qui créeront près de 200 emplois au Québec.

Sur le plan politique, le Québec a affirmé son leadership dans plusieurs domaines, dont celui de la lutte contre les changements climatiques. Pensons notamment au Sommet de Québec sur les changements climatiques qui a réuni les premiers ministres des provinces et des territoires du Canada, à l’adhésion de l’Ontario au marché du carbone, et au discours du premier ministre à l’Assemblée législative de cette province, à la 18e Rencontre alternée des premiers ministres québécois et français, où le Québec a conclu des ententes dans divers secteurs dont celui de l’environnement. De plus, les multiples rencontres avec les représentants des gouvernements provenant de chaque continent ont permis de promouvoir la langue française, la culture québécoise et les opportunités d’affaires présentes chez nous.

« Notre gouvernement bâtit des ponts avec nos partenaires plutôt que d’ériger des murs. Lorsque nous analysons les situations économiques et financières un peu partout sur la planète, nous réalisons que les défis de relance économique et de redressement des finances publiques sont les mêmes partout. La stabilité politique est un facteur essentiel au renforcement des relations économiques, politiques et institutionnelles entre le Québec et les États de la planète. Notre économie est notamment basée sur notre capacité à conquérir de nouveaux marchés pour créer des emplois chez nous. C’est la raison pour laquelle nous continuerons d’affirmer notre leadership sur tous les plans, au bénéfice du Québec », a ajouté le premier ministre.

BILAN PARLEMENTAIRE

Le leader parlementaire du gouvernement s’est dit satisfait du bilan législatif du gouvernement, avec plus d’une quinzaine de projets de loi adoptés. « Cette session a été axée vers la relance économique. L’adoption du projet de loi  38 portant sur la réalisation d’infrastructures par la Caisse de dépôt et placement du Québec permettra non seulement de réaliser des projets d’infrastructures d’envergure sans s’endetter davantage, mais également de créer des milliers d’emplois pour les travailleurs québécois », a déclaré Jean-Marc Fournier.

Notons par ailleurs l’action gouvernementale en matière de lutte contre la radicalisation et de neutralité religieuse de l’État. Le projet de loi n° 59 concernant la prévention et la lutte contre les discours haineux et les discours incitant à la violence ainsi que le Plan d’action gouvernemental pour lutter contre la radicalisation ont été unanimement bien reçus et visent la prévention, la détection et la sanction des comportements à risque. Le projet de loi n° 62 favorisant le respect de la neutralité religieuse de l’État et visant notamment à encadrer les demandes d’accommodements religieux repose sur une base consensuelle, sur laquelle les parlementaires pourront exposer leurs propositions d’ajouts et mesurer les effets de celles-ci.

M. Fournier a également souligné le fait que cette session se termine sous le signe de l’ouverture et de la bonne entente. Il a insisté sur l’esprit de collaboration entre les différents partis politiques représentés à l’Assemblée nationale. « Les Québécois souhaitent un parlementarisme inclusif et rassembleur, qui fait une place à tous les courants politiques, au bénéfice de l’intérêt supérieur de la population. L’adoption du principe du projet de loi n° 492, Loi modifiant le Code civil afin de protéger les droits des locataires aînés, présenté par Québec solidaire, la mise en place d’un processus d’appel de candidatures pour les postes élus aux deux tiers des membres de l’Assemblée nationale et le débat sur le principe du projet de loi n° 393 présenté par la Coalition Avenir Québec, ainsi que l’adoption du projet de loi n° 493 du Parti québécois, Loi proclamant la Journée Nelson Mandela, témoignent du désir de cohabitation qui nous anime », a indiqué le leader du gouvernement.

UN REGARD TOURNÉ VERS LES PROCHAINS MOIS

Le gouvernement entend poursuivre et développer plusieurs initiatives pour assurer la prospérité du Québec. À cet effet, la Stratégie de l’aluminium ainsi que la Stratégie maritime seront officiellement lancées dans les prochaines semaines. Au mois de juillet, le premier ministre participera entre autres au Conseil de la fédération qui se tiendra à Terre-Neuve, ainsi qu’à la rencontre des premiers ministres et des organismes autochtones nationaux (OAN) à Happy Valley-Goose Bay. Par ailleurs, les travaux visant à doter le Québec d’une Stratégie numérique se poursuivront. De plus, l’électrification des transports, initiée par le premier ministre Jean Charest et poursuivie par la première ministre Pauline Marois, fera l’objet d’un plan qui sera également dévoilé dans les prochains mois. Le Québec entend également participer à la vingt et unième Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques de 2015, qui se déroulera à Paris en décembre prochain.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017