Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le Québec s’allie à l’OIF pour favoriser le développement de politiques jeunesse au sein de la Francophonie

Québec, le 10 juin 2015. – Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et la secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, ont signé aujourd’hui une entente de collaboration entre le Québec et l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) visant à développer les compétences des États et des gouvernements membres de l’OIF en matière de politiques jeunesse. Cette entente s’inscrit notamment dans la lignée de la Stratégie jeunesse de la Francophonie 2015-2022, adoptée au terme du XVe Sommet de la Francophonie.

« L’essor d’une Francophonie forte et dynamique passe invariablement par l’engagement de sa jeunesse. Le Québec fait déjà figure de précurseur dans ce domaine. L’entente conclue aujourd’hui fait suite à l’engagement que j’ai pris à Dakar en novembre 2014. Celle-ci mettra notre expertise au service des autres membres de l’OIF qui souhaitent à leur tour développer ou enrichir leurs politiques pour mettre de l’avant le dynamisme et la créativité de leurs jeunes. Nous nous engageons afin que toute une génération de futurs leaders francophones puisse évoluer dans un environnement qui leur est favorable », a déclaré le premier ministre.

La contribution du Québec au projet se traduit par la mise à disposition de son expertise en matière de politiques jeunesse, ainsi que par une contribution financière de 100 000 dollars canadiens par année sur une période de trois ans.

« Je suis d’autant plus satisfaite que cette entente concerne les jeunes, eux qui constituent le présent et l’avenir de la Francophonie. Au sein de l’espace francophone, la majorité de la population est composée de jeunes : il faut y voir un immense défi, mais surtout une très grande chance. Pour la Francophonie, la jeunesse a toujours été un enjeu stratégique majeur, et grâce à cette nouvelle collaboration, elle le restera longtemps », a ajouté la secrétaire générale.

Cette contribution permettra de répertorier les meilleures pratiques en matière de politiques jeunesse dans l’espace francophone pour entre autres permettre l’élaboration d’outils et de matériel de formation à l’intention des gouvernements membres de l’OIF.

Soulignons par ailleurs que la jeunesse sera à l’honneur dans le cadre de la visite officielle de Mme Jean au Québec lors d’une activité qui se déroulera à l’école Sans-Frontière le 11 juin. La secrétaire générale sera l’invitée spéciale des élèves de 5e année qui lui présenteront leur projet Bourse du carbone Scol’ERE. Ce projet vise à amener les jeunes du primaire à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) et celles de leur famille par l'adoption de nouvelles habitudes de vie écoresponsables. Ces réductions d’émissions de GES sont comptabilisées et transférées en Crédits carbone éducatifs, permettant ainsi aux citoyens, aux organisations et aux événements corporatifs de compenser leurs émissions de GES par l’achat de ces crédits carbone. Le projet Bourse du carbone Scol’ERE démontre l’impact que peuvent avoir les jeunes sur leur environnement, ainsi que l’importance de mettre à profit leur créativité au sein d’initiatives novatrices et porteuses.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017