Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le Québec se souvient de l’incendie à L’Isle-Verte

Davos, le 23 janvier 2015. – À l’occasion du premier anniversaire du drame survenu à L’Isle-Verte le 23 janvier 2014, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, tient à réitérer ses plus sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes.

« Il y a un an, la vie d’une trentaine de familles a changé au même moment. Je me suis rendu à L'Isle-Verte pour offrir notre soutien dans ces circonstances difficiles. Aujourd’hui, nous nous souvenons de celles et ceux qui nous ont quittés, mais également de la solidarité qui a caractérisé cette communauté ainsi que celle manifestée dans toutes les régions du Québec. C’est une épreuve que nous continuerons de traverser ensemble », a déclaré M. Couillard.

En soutien à la communauté de L’Isle-Verte, la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault, ainsi que le ministre délégué aux Transports et à l’Implantation de la stratégie maritime, ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et député de Rivière-du-Loup–Témiscouata, Jean D’Amour, prendront part à la messe soulignant le tragique incendie, ainsi qu’au moment de silence observé à la mémoire des 32 victimes.

« Il est important d’honorer la mémoire des victimes et de soutenir les familles des disparus. J’ai également une pensée pour tous les intervenants qui ont travaillé d’arrache-pied dans des conditions extrêmement difficiles afin d’aider les citoyens à atténuer les conséquences de cet incendie. Notre gouvernement est présentement à l’œuvre afin de mettre en place des mesures qui contribueront à réduire les risques qu’une telle tragédie se reproduise », a déclaré la ministre Thériault.

« Un an après ce drame qui a profondément marqué les résidents de L’Isle-Verte, notre région du Bas-Saint-Laurent ainsi que l’ensemble des Québécois, je désire saluer le travail de tous les intervenants, notamment les pompiers, les pompiers volontaires, les policiers, les bénévoles et les élus de la région. À la suite de cette tragédie, mon équipe et moi étions présents quotidiennement sur le terrain et avons pu constater à quel point notre population est solidaire. Les blessures sont encore bien présentes au sein de la communauté et aujourd’hui est une occasion de se rassembler et de se soutenir mutuellement », a conclu M. D’Amour.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017