Gouvernement du Québec

Premier

Restore text sizeIncrease text size

Mission économique en Allemagne Investissement de 49 M$ de Raufoss Canada pour moderniser l’usine de Boisbriand

Munich, le 15 juillet 2016. – Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, accompagné de la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade, a annoncé que le Gouvernement du Québec prévoit d’accorder un prêt sans intérêt de 7 millions de dollars, par l’entremise du programme ESSOR administré conjointement par Investissement Québec et le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, à Raufoss Canada pour la réalisation d’un projet évalué à 49 millions de dollars sur trois ans, qui consiste à moderniser et à augmenter la capacité de production de son usine à Boisbriand. Cette annonce a eu lieu dans le cadre de la mission économique du premier ministre en Allemagne.

« Le Québec possède des atouts indéniables pour permettre à une filiale mondiale de prendre de l’expansion, et je salue la décision de Newman Aluminium, la maison mère de Raufoss Canada, d’avoir fait ce choix parmi d’autres sites potentiels. Cela témoigne de la vitalité de notre écosystème industriel et de la qualité de notre climat économique. Notre gouvernement travaille sans relâche à mettre en place, notamment avec la Stratégie québécoise de développement de l’aluminium, un environnement favorable à la croissance et à l’innovation manufacturière », a mentionné le premier ministre.

L’entreprise, qui exploite une usine de pièces de suspension en aluminium forgé pour automobiles, envisage d’installer une chaîne de forgeage à chaud, acheter de nouveaux équipements d’usinage et d’assemblage, améliorer la chaîne existante, agrandir l’usine et développer de nouveaux produits. Ces investissements permettront à Raufoss Canada de consolider les emplois actuels et d’en créer près de 60 autres de 2018 à 2020.

« La nouvelle chaîne de forgeage donnera à l’usine de Boisbriand une avance technologique qui lui assurera une position de leader mondial dans son domaine. Elle lui permettra ainsi de pérenniser ses activités pour les vingt prochaines années, en plus de générer des retombées économiques importantes pour le Québec », a ajouté la ministre Dominique Anglade.

La demande pour les bras de suspension en aluminium est en croissance dans l’industrie automobile, et ce, en raison des nouvelles réglementations sur les émissions des véhicules qui forcent les constructeurs à réduire le poids de leurs véhicules. L’allègement des véhicules en Amérique du Nord par un usage accru de l’aluminium recèle des perspectives particulièrement intéressantes pour les transformateurs du Québec.

« La réalisation de ce projet confirme les intentions des actionnaires de Raufoss de poursuivre leurs activités au Québec, et j’en suis très fier. Cet investissement nous permettra d’offrir des prix très compétitifs et des produits de grande qualité, ce qui est de bon augure pour obtenir de nouveaux mandats auprès des constructeurs automobiles mondiaux », a fait savoir le président-directeur général de Raufoss Canada, Jean Meredith.

Newman Aluminium, la société mère de Raufoss Canada, compte 13 usines réparties dans sept pays. L’usine de Boisbriand a été fondée en 2001 et produit aujourd’hui trois millions de pièces par année. Sa production est exportée aux États‑Unis, au Mexique, en Allemagne et en Chine. Newman Aluminium est elle-même détenue par la société de portefeuille autrichienne CAG.

Pour en savoir plus sur la Stratégie québécoise de développement de l’aluminium 2015‑2025, consultez le Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. www.economie.gouv.qc.ca/SQDA.

Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, inscrivez-vous au fil RSS approprié au Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. www.economie.gouv.qc.ca/rss.

-30-


Online as of: July 15, 2016


Accessibility   |   Privacy Policy   |   Copyrights

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017