Gouvernement du Québec

Premier

Restore text sizeIncrease text size

Défi OSEntreprendre Le Gouvernement du Québec investit plus d’un million de dollars pour encourager l’éclosion de l’entrepreneuriat jeunesse

Québec, le 21  juin 2016. – Le Gouvernement du Québec est heureux de contribuer concrètement à l’entrepreneuriat jeunesse en confirmant l’attribution d’une aide financière de 1 130 775 $ à l’organisme OSEntreprendre pour l’année financière 2016-2017.

OSEntreprendre prend le relais du Concours québécois en entrepreneuriat, dont il constitue une version renouvelée. La mission de l’organisme est de contribuer à l’essor économique du Québec en stimulant le goût d’entreprendre chez les jeunes.

« Soutenir l’entrepreneuriat jeunesse, c’est assurer la prospérité du Québec. C’est pour cette raison que la nouvelle Politique québécoise de la jeunesse en a fait une priorité, répondant ainsi aux nombreuses demandes formulées à cet égard lors des consultations qui ont précédé son élaboration. Nous devons permettre aux jeunes de canaliser leur énergie créatrice au moyen de projets mettant à profit leur esprit d’initiative et leur sens de l’innovation. C’est ce à quoi contribue le Défi OSEntreprendre, en plus de mobiliser de nombreux partenaires d’affaires autour de la réussite des jeunes », a déclaré la députée de Richmond et adjointe parlementaire du premier ministre pour le volet jeunesse, Karine Vallières. 

Au total, quatre organismes et ministères gouvernementaux apportent leur soutien à OSEntreprendre : le Secrétariat à la jeunesse verse, cette année, une aide de 575 000 $ qui permettra à l’organisme de poursuivre l’organisation du Défi OSEntreprendre ainsi que d’élaborer et de mettre en œuvre une stratégie de reconnaissance et d’affirmation visant à mettre en valeur l’engagement de l’ensemble des participantes et participants au Défi OSEntreprendre. 

Le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation contribue quant à lui au financement des activités de l’organisme à hauteur de 390 775 $, dont une part importante, soit 237 500 $, est offerte en bourses aux lauréates et lauréats. « L’entrepreneuriat jeunesse est l’un des éléments qui permettent à notre économie de se renouveler et de s’inscrire dans la mouvance constante de l’économie mondiale. Nos jeunes ont du talent et de l’énergie à revendre. Nous devons les encourager à prendre la place qui leur revient sur la scène économique », a précisé la vice-première ministre, ministre responsable des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Allègement réglementaire et du Développement économique régional et ministre responsable de la Condition féminine, Lise Thériault.

Elle a poursuivi en faisant valoir que : « L’autonomie économique des femmes est une condition essentielle à l’atteinte de l’égalité de fait entre les hommes et les femmes. En encourageant l’entrepreneuriat féminin, nous ouvrons aux femmes les portes d’un univers dont elles ont été trop longtemps exclues. Il nous faut donc cultiver l’esprit entrepreneurial des femmes, accompagner celles qui se lancent dans cette aventure et récompenser comme il se doit les succès obtenus ». Ainsi, le Secrétariat à la condition féminine participe au financement des activités de l’organisme à hauteur de 5 000 $, incluant la bourse de 3 000 $ remise à la lauréate du prix Entrepreneuriat féminin.

De son côté, le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur apporte une contribution de 160 000 $ destinée à soutenir le volet étudiant et l’organisation de Valoris. « Voilà maintenant vingt ans que le Ministère soutient les efforts déployés pour favoriser l’éclosion de l’esprit entrepreneurial chez les jeunes. Cette initiative permet entre autres de développer leur confiance en soi, leur identité et d’accroître leur persévérance éducative. Je tiens à souligner la complicité des intervenants scolaires et la collaboration de nos partenaires du milieu des affaires qui, chaque année, mettent sur pied une multitude d’initiatives extrêmement formatrices pour les jeunes », a souligné le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre de la Famille, Sébastien Proulx.

La ministre de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion, Kathleen Weil, offre également un soutien de 3 000 $ à l'organisme et tient à souligner l'importance de créer une relève entrepreneuriale forte au Québec. « Nous avons des défis de main-d'œuvre et de relève entrepreneuriale au Québec; le Défi OSEntreprendre offre aux jeunes Québécoises et Québécois de toutes les origines des modèles inspirants qui ont eu l'audace et le talent de se lancer en affaires. De telles initiatives éveillent chez les jeunes le désir d'entreprendre mais aussi, d'une manière plus large, le goût de prendre leur place dans la société » a-t-elle souligné.

« L’avenir de la société québécoise est intimement lié à son développement économique et à sa capacité d’innover. C’est pourquoi les réseaux d’enseignement supérieur déploient des efforts considérables pour favoriser le développement d’une culture entrepreneuriale et l’amélioration des habiletés en gestion des jeunes entrepreneurs. Notre gouvernement encourage pleinement cette voie de prospérité », a ajouté la ministre de l’Enseignement supérieur, Hélène David.

Le Défi OSEntreprendre récompense chaque année les initiatives entrepreneuriales dans toutes les régions du Québec. Il comporte un volet Entrepreneuriat étudiant et un volet Création d’entreprise. D’ailleurs, le gala national couronnant les lauréates et lauréats nationaux du Défi a eu le 16 juin dernier au palais Montcalm à Québec.

-30-


Online as of: June 21, 2016


Accessibility   |   Privacy Policy   |   Copyrights

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017