Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Québec, le 23 octobre 2014 Déclaration du premier ministre du Québec, Philippe Couillard, à la suite des événements survenus à Ottawa

La version prononcée fait foi.

Bonjour,

Pour débuter j’aimerais offrir à nouveau nos plus sincères condoléances à la famille et aux proches des militaires décédés.

Nos pensées accompagnent bien sûr celles et ceux qui sont encore avec nous et qui se remettent de leur blessures physiques et/ou psychologiques.

Notre société est ébranlée par les événements des derniers jours.

Nous avons bien sûr condamné ces attentats et répété notre confiance envers nos forces de sécurité. Leur action, qui constitue l'expression justifiée de la force dans une société démocratique, doit être soutenue par les gouvernements et notre société.

Il n'existe aucune, aucune justification acceptable pour ces actes haineux. L'expression du mal absolu qu'ils représentent ne doit en aucun cas être banalisée, ou même relativisée.

Quelle que soit la colère, le radicalisme ne doit pas être une bouée de sauvetage.

Le Québec est bien sûr fortement interpellé.

Parce que comme d'autres, il doit relever, on l'a dit, le défi de conjuguer une identité forte avec la diversité croissante et dans un contexte global, on le voit, où tout se rapproche très vite, où nul n'est isolé des menaces bien réelles de notre monde.

Aussi, voyons-le avec lucidité, parce que ce sont des gens de chez nous qui ont posé ces gestes.

Notre société est distincte, certes. Ni meilleure, ni pire que d'autres, et elle a aussi, comme les autres sociétés, ses démons; comme nous le rappellent les événements des derniers jours, qui raniment chez nous des souvenirs douloureux.

Le gouvernement doit jouer son rôle. Tout son rôle. Soutenir les actions de sécurité en préservant la règle de droit.

Aussi agir pour préserver la cohésion sociale, notre vie commune, car nous avons beaucoup à faire, à bâtir, tous ensemble, au cours des prochaines années.

Tous ensemble, cela inclut celles et ceux qui sont venus d'ailleurs pour construire le Québec avec nous.

Et cela inclut nos compatriotes musulmans.

Aussi, et surtout nos jeunes, dont certains en viennent à chercher des réponses dans la violence aveugle. Le radicalisme et la violence ne peuvent apporter de solution au mal de vivre.

Ce matin, je me suis entretenu et m’entretiendrai avec le Québec  leaders de la communauté musulmane.

Je tiens à souligner que ces leaders se sont rapidement prononcés et ont condamné comme nous cette violence qui tire son origine dans une déformation cruelle du sentiment religieux. Je les félicite pour cette réaction ferme et rapide.

J'ai l'intention de rencontrer ces leaders à mon retour de mission. Pour maintenir le contact,  et aussi pour agir ensemble.

À cet effet, j'ai demandé à la ministre de l'Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, ainsi qu’aux ministres de la Sécurité publique et des Services sociaux de préparer, avec les communautés concernées, des actions basées sur l'engagement communautaire, la prévention et la détection précoce des comportements à risque.

Ceci en collaboration avec les municipalités et le gouvernement fédéral.

Des actions dans les milieux de vie, dans les lieux de culte. Nous vous reviendrons avec les détails de ces actions au cours des prochaines semaines.

Je demande à tous les Québécoises et Québécois de ne pas donner à ces criminels la victoire qu'ils recherchent.

D'abord en appuyant nos forces de sécurité tout en étant vigilants sur la question des droits et libertés, nos valeurs démocratiques, qui sont justement ce que ces criminels veulent détruire.

Aussi en restant vigilants, mais aussi, surtout, unis.

En prenant un moment pour dire à nos compatriotes notre fraternité, et que nous sommes heureuses, heureux de vivre ensemble.

C'est ensemble que nous faisons face à la menace avec fermeté.

C'est aussi ensemble que nous devons construire un monde meilleur basé sur notre humanité partagée.

Je sais que nous saurons relever ce défi, nos 400 ans d'histoire en témoignent.

Je vous remercie.
 


Mise en ligne : 23 octobre 2014


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017