Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Santé, services sociaux et petite enfance Le ministre Philippe Couillard présente les engagements du gouvernement du Québec pour le Nunavik dans le domaine de la santé et des services sociaux

Conférence Katimajiit

Kuujjuaq, le 24 août 2007 – Les engagements du gouvernement du Québec pour le Nunavik dans le domaine de la santé et des services sociaux ont été présentés aujourd’hui par le ministre Philippe Couillard, à l’occasion de la Conférence socio-économique des Inuits. Sur une base annuelle, ces engagements sont assortis de budgets supplémentaires d’environ cinq millions et demi de dollars. Également, le ministre Couillard a annoncé des dépenses d’immobilisation de 30,9 millions de dollars visant à fournir des logements au personnel médical et social.

Développement des services aux jeunes en difficulté et à leurs familles

D’entrée de jeu, le ministre a réitéré l’engagement du gouvernement à assurer le développement des services de première et de deuxième ligne afin d’améliorer de façon tangible le bien-être des familles et des enfants. En particulier, pour permettre au Nunavik d’assumer pleinement ses obligations à l’égard de la Loi sur la protection de la jeunesse, quatorze intervenants supplémentaires seront embauchés. S’y ajouteront huit intervenants supplémentaires en première ligne, ce qui réduira d’autant la pression sur les intervenants en protection de la jeunesse.  Aussi, un programme d’aide aux employés sera adapté et mis en place afin d’accompagner les intervenants en protection de la jeunesse.

Une direction régionale en réadaptation des jeunes sera également créée, sous la responsabilité du Centre de santé Tulattavik. Par ailleurs, la Régie régionale de la santé et des services sociaux du Nunavik mènera une consultation en matière d’adoption traditionnelle, ce qui permettra d’aborder des questions comme l’évaluation des familles avant l’adoption et la notion de permanence de ce type de décision.  Le ministre a mentionné que ces engagements favoriseront l’amélioration et le renforcement des services de protection de la jeunesse.

Mobilisation communautaire

Le ministre Couillard a aussi fait valoir que la mobilisation de tous les acteurs des communautés demeure un gage de réussite.  « Les communautés et les institutions du Nunavik sont prêtes à se mobiliser pour agir sur les problèmes à la source, ce qui est la bonne façon de générer des améliorations durables des conditions de vie et du bien-être de la population en général, des familles et des enfants. Afin de soutenir cette démarche, j’annonce l’ajout d’un intervenant communautaire dans chacune des communautés du Nunavik, soit quatorze au total. Nous accroîtrons en outre notre soutien au travail des quatorze comités de santé », a expliqué le ministre.

Dépendances

En matière de dépendances, une aide supplémentaire a été accordée par le gouvernement au Centre de traitement Isuarsivik de Kuujjuaq qui accomplit déjà un travail remarquable. Ce dernier a notamment développé un modèle de traitement proprement inuit à l’égard des problèmes de consommation d’alcool et de drogues. L’aide additionnelle annoncée lui permettra d’élargir son mandat à l’échelle de la région et de développer des modes d’intervention ciblant les jeunes.

Violence

On trouve au Nunavik trois maisons d’hébergement pour les femmes violentées et leurs enfants. Monsieur Couillard a annoncé que leur financement sera accru pour leur permettre, au-delà de l’hébergement, d’intervenir sous l’angle de la prévention et de la sensibilisation, de concert avec le milieu scolaire et les intervenants sociaux.

Une vision à long terme

Le ministre Couillard a conclu ses interventions en marge de la Conférence en insistant sur la priorité qu’accorde le gouvernement à la réalisation des mesures annoncées.  « Le ministère de la Santé et des Services sociaux poursuivra ses échanges avec la Régie régionale de la santé et des services sociaux du Nunavik en vue de la concrétisation de tous ces engagements, et pour convenir des suites à donner à la planification stratégique régionale déposée par la région pour la période 2007-2014. La région sociosanitaire sera ainsi très bien outillée pour fournir à sa population des services adaptés à la réalité géographique, sociale et culturelle du Nunavik. »

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017