Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Stratégie d’action jeunesse 2006-2009 Après un an, une stratégie bien engagée

Québec, le 12 août 2007 – Le premier ministre du Québec et responsable des dossiers jeunesse, Jean Charest, profite de la Journée internationale de la jeunesse pour tracer le bilan de la première année d’existence de la Stratégie d’action jeunesse 2006-2009. Depuis son lancement le 29 mars 2006, 80 M$ sur les 110 M$ d’investissements annoncés pour des mesures favorisant « une jeunesse engagée dans sa réussite » ont déjà été engagés pour les trois prochaines années.

Le premier ministre se félicite du bilan de cette première année de la Stratégie, dévoilé en cette Journée internationale de la jeunesse qui a pour thème Être vus, être entendus : la participation des jeunes au développement.

« La Stratégie d’action jeunesse est le fruit des consultations menées auprès des jeunes dans toutes les régions du Québec. Son déploiement confirme la volonté du gouvernement d’offrir aux jeunes de tous les milieux un soutien de qualité. Cette première année de la Stratégie d’action jeunesse a indiscutablement été un grand succès », a mentionné monsieur Charest.

Régions et milieu de vie

Le financement de l’organisme Place aux jeunes, qui favorise le retour des jeunes en région, a été augmenté de près de 50 %. Cela lui a notamment permis d’étendre son réseau d’agents de migration dans les MRC les plus touchées par le problème de l’exode des jeunes.
Le gouvernement a également bonifié les Fonds régionaux d’investissement jeunesse; 30 M$ seront ainsi dévolus à des projets pour des jeunes en région. Des postes d’agent de participation citoyenne ont également été créés dans les Forums jeunesse, comme le prévoyait la Stratégie. Afin de répondre aux besoins particuliers des régions éloignées, le financement relié au fonctionnement des trois forums du Nord du Québec a été augmenté. De plus, deux nouveaux forums jeunesse régionaux ont été implantés en Montérégie.

Pour accroître l’engagement des jeunes dans leur milieu de vie, la Stratégie d’action jeunesse prévoyait consolider le réseau de maisons de jeunes en haussant leur budget de fonctionnement. La première portion d’un financement de 5 M$ sur trois ans a déjà été versée à cette fin.

Le programme Électeurs en herbe, une initiative du Forum jeunesse de l’île de Montréal, a été déployé dans tout le Québec. Environ 60 000 jeunes ont pris part aux activités pédagogiques de ce programme qui vise à initier les jeunes à la participation civique et démocratique, dont la simulation d’une élection. Lors des dernières élections provinciales, plus de 35 000 jeunes ont exercé leur vote dans près de 300 écoles et organismes jeunesse dont plusieurs maisons de jeunes.

La Stratégie prévoyait également un moyen de favoriser et de reconnaître l’implication citoyenne des jeunes âgés de 18 à 35 ans. La première édition du concours Je prends ma place s’est déroulée le printemps dernier, avec la collaboration des forums jeunesse régionaux, de l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) et du ministère français de la Santé, de la Jeunesse et des Sports. En septembre prochain, les jeunes lauréats participeront à un stage d’échange en France avec de jeunes leaders français.

Éducation et insertion socioprofessionnelle

Une mesure destinée spécifiquement aux jeunes âgés de 16 et 17 ans, IDEO 16-17, a été mise en œuvre en collaboration avec le Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec. L’intervention est centrée sur la persévérance scolaire et l’orientation professionnelle auprès des jeunes qui ont décroché ou qui pensent le faire.

En partenariat avec la Corporation Éducentre de Bois-de-Boulogne, le gouvernement du Québec a financé le projet Academos, un service de cybermentorat qui, d’ici 2009, sera offert à l’ensemble des jeunes Québécois du 3e au 5e secondaire. Favorisant aussi l’intégration au marché du travail, le programme Québec pluriel offre un mentorat adapté aux jeunes issus des minorités visibles. Il a été instauré dans quatre nouveaux territoires du Québec, soit Sherbrooke, Laval, Longueuil et Gatineau.

Le projet Qualification des jeunes est en déploiement pour devenir un programme élargi visant tous les centres jeunesse du Québec. Son but est d’offrir un soutien particulier aux jeunes âgés de plus de 16 ans qui ont séjourné dans les centres jeunesse et de les aider à mettre en place des projets d’avenir.

La Fédération des commissions scolaires du Québec a entrepris une campagne de sensibilisation et de promotion afin de mieux faire connaître la formation professionnelle auprès du personnel scolaire, des jeunes et de leurs parents. Au cours de la dernière année, près de 25 000 jeunes ont ainsi été sensibilisés. Soulignons que 116 entreprises manufacturières ont contribué en ouvrant leurs portes aux élèves.

Santé

Afin de renforcer les efforts en matière de prévention du suicide, un financement a été accordé pour permettre à chaque centre jeunesse de mettre en place une équipe d’intervention multidisciplinaire. De même, le programme de formation en vue du déploiement des réseaux de sentinelles a été élaboré et les activités débuteront à l’automne. Les sentinelles sont des personnes qui côtoient les jeunes et qui seront formées pour détecter des signes de détresse chez ceux-ci afin de les orienter vers les ressources appropriées.

Entrepreneuriat

Fort des réalisations des dernières années, le défi de l'entrepreneuriat a vu son financement bonifié. L'ajout de 14 agents de sensibilisation à l'entrepreneuriat et de 7 agents dédiés à la promotion de l'entrepreneuriat collectif porte le nombre de ressources disponibles sur le terrain à 106 agents. Ces derniers renforceront l'intervention déjà menée auprès de 85 000 jeunes au Québec.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017