Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Industrie éolienne « Les emplois sont là pour rester! » - Jean Charest

Québec, le 20 juillet 2012. ─ Le premier ministre du Québec, Jean Charest, accompagné du député de Gaspé, Georges Mamelonet, et du député de Bonaventure, Damien Arsenault, annonce l’installation de 700 MW d’énergie éolienne au Québec. Le gouvernement poursuit ainsi le développement de la filière éolienne et s’assure du maintien des emplois associés à cette industrie en Gaspésie et dans la MRC de Matane.

« Tout comme dans les appels d’offres précédents, le gouvernement du Québec s’assurera de maximiser les retombées économiques au Québec en fixant des conditions de contenu régional pour la Gaspésie et la MRC de Matane ainsi que des conditions de contenu québécois. Au moins 30 % du coût des éoliennes doit être dépensé dans la région de la Gaspésie et de la MRC de Matane et 60 % des coûts globaux au Québec », a déclaré le premier ministre Charest.

L’objectif inclus dans la Stratégie énergétique du Québec 2006-2015 de produire 4 000 MW d’énergie éolienne sera ainsi atteint. Le gouvernement publiera cet automne deux projets de règlements : un pour un appel d’offres de 450 MW et l’autre, pour un programme d’achat de 250 MW pour les projets issus des communautés autochtones.

Le Québec compte déjà 1 057,2 MW de puissance éolienne installée. « Le développement de l’éolien engendre des retombées économiques importantes pour le Québec et ses régions. Cette filière générera à terme des investissements totaux évalués à 10 milliards de dollars. Le créneau de la filière éolienne a permis la création d’entreprises industrielles dans la péninsule gaspésienne et la MRC de Matane, l’émergence de firmes d’experts-conseils, la mise sur pied d’un programme de formation technique en maintenance d’éoliennes, l’établissement du TechnoCentre éolien et le versement de contributions financières au milieu local et régional ainsi qu’aux propriétaires terriens », a mentionné le ministre Gignac.

« Le développement de la filière éolienne a été bénéfique pour la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et la MRC de Matane. De nombreuses PME y ont vu le jour et près de 1 000 emplois y ont été créés. D’ailleurs, nous sommes heureux de constater que, pour la première fois depuis 1992, le solde migratoire de la Gaspésie est redevenu positif en 2010, et qu’il l’est demeuré jusqu’à ce jour », a ajouté le député Mamelonet.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017