Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

La Mauricie est bien engagée sur la voie de la réussite économique durable Québec contribue à un projet d’investissement de 200 M$ de Kruger

Trois-Rivières, le 23 février 2007 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, en compagnie du ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, Raymond Bachand, et de la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la région de la Mauricie, Julie Boulet, annonce la participation du gouvernement du Québec à un important projet de modernisation à l’usine de Trois-Rivières de la société Kruger.

« À lui seul, le projet de la société Kruger permet au Québec d’atteindre environ 20% des objectifs de réductions de la disponibilité forestière recommandées par la Commission Coulombe, en plus de nous permettre d’économiser un important bloc de 46 Mw d’énergie. C’est donc un projet structurant, qui cadre avec notre vision du développement durable.» a déclaré le premier ministre.

Un projet structurant pour le Québec

Dans le cadre de la première étape de son processus de modernisation, Kruger mettra sur pied un atelier de désencrage de pâte d’une capacité annuelle de 342 000 tonnes sur le site de son usine de Trois-Rivières. « Il est essentiel d’approuver des projets comme celui de Kruger, qui permettent de consolider cette industrie importante pour le développement économique de nos régions.» de poursuivre le ministre Bachand.

De plus, la réalisation de ce projet permettra à Kruger de diminuer sa consommation d’électricité. C’est donc un important bloc de 46Mw d’énergie qui redevient disponible.

La participation de l’État consistera dans l’attribution d’un prêt remboursable portant intérêts de 50 M$ et d’une contribution non remboursable de 20 M$. Ces sommes viennent compléter le financement d’un investissement total de 200 M$.

Un projet innovateur et stratégique pour la Mauricie

Ce nouveau procédé permettra à Kruger de mieux répondre aux attentes des Québécois concernant le contenu en fibre recyclée, tout en réduisant ses coûts. En améliorant ainsi sa compétitivité et sa productivité, l’entreprise consolide ses 1 000 emplois.

« Ce projet remarquable constitue la première étape de modernisation de l’usine. Kruger emprunte la voie de l’innovation et s’adapte aux nouvelles technologies. Par son esprit novateur, Kruger jette les bases de sa réussite à long terme », a déclaré le ministre Bachand.

L’usine de Kruger à Trois-Rivières est le plus important employeur privé de la Mauricie. L’entreprise compte 14 usines au Québec, qui emploient 6 000 personnes. Elle est le troisième plus grand manufacturier privé de papier journal en Amérique du Nord et l’un des joueurs de premier plan dans le secteur des papiers hygiéniques.

« Notre gouvernement croit à la modernisation, au développement des entreprises et au développement durable. Je suis heureuse de me joindre à mes collègues aujourd’hui pour en témoigner. Le projet de Kruger favorisera la prospérité de la Mauricie », a conclu la ministre Boulet.

L’aide accordée provient du Programme d’appui stratégique à l’investissement (PASI), administré par Investissement Québec. Ce programme vise à soutenir des projets d’investissement permettant de diversifier ou de consolider un secteur industriel et de réaliser des projets de développement de produits qui se démarquent par leur caractère novateur et leur potentiel commercial.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017