Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Recherche Québec Le premier ministre Jean Charest participe à l'inauguration de l'Institut interdisciplinaire d'innovation technologique de l'Université de Sherbrooke

Sherbrooke, le 16 juillet 2012. Le premier ministre du Québec, Jean Charest, participait aujourd’hui à l’inauguration de l’Institut interdisciplinaire d’innovation technologique (3IT). Rappelons qu’en 2007 le gouvernement du Québec a attribué un montant de 10 M$ à l’Université de Sherbrooke pour la construction du 3IT. Le premier ministre a profité de cette occasion pour confirmer l’attribution d’une aide financière de 1,8 M$ pour la mise en place d’un programme visant le recrutement d’au moins deux chercheurs reconnus dans le domaine des nanotechnologies. L’appui financier provient du Programme de soutien à la recherche du ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE).

« Notre gouvernement est fier d’encourager de tels projets novateurs, qui contribuent à améliorer la compétitivité du système de recherche québécois, à renforcer notre leadership scientifique et à faire rayonner le savoir québécois. Ces initiatives s’inscrivent d’ailleurs directement dans notre Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation. Ce que nous voulons, c’est créer un environnement favorable qui contribue à accélérer l’innovation et la collaboration de tous les acteurs », a déclaré le premier ministre Jean Charest.

« Nous veillons à mettre en place des mesures concrètes pour accompagner et appuyer le développement de la recherche. Car investir dans nos infrastructures et dans le recrutement de chercheurs est un gage de prospérité pour le Québec et ses régions. C’est dans cette perspective que nous appuyons l’Université de Sherbrooke dans la réalisation de ses projets structurants pour la région de l’Estrie, mais aussi pour tout le Québec », a fait savoir le ministre Sam Hamad.

Évalué à plus de 24 M$, le 3IT, auparavant appelé Centre d’excellence en génie de l’information, a comme vocation l’avancement des connaissances, la formation de personnel qualifié et l’élaboration de nouvelles applications en nanotechnologie, en robotique, en microtechnologie ainsi qu’en génie biomédical. Plus de 80 entreprises et organismes ont établi des collaborations avec le 3IT pour la mise en place d’avancées technologiques, notamment dans les secteurs de la santé, de l’information et des communications, du transport, de la sécurité et de l’énergie.

« Le 3IT permettra à la région sherbrookoise de devenir un lieu d’interdisciplinarité, de synergie et de référence entre les équipes de chercheurs et les laboratoires hautement qualifiés et reconnus dans ces domaines. Nous appuyons ce type de démarche, car elle ouvre la voie à la mobilisation, à la concertation ainsi qu’à l’accroissement de la capacité d’innovation des entreprises », a ajouté le premier ministre.

Il est également à mentionner que le soutien financier visant à soutenir le recrutement et les travaux de recherche d’au moins deux chercheurs reconnus dans le domaine des nanotechnologies est attribué sur une période de trois ans. Par la création et la consolidation d’une masse critique de chercheurs dans ce secteur, l’Université de Sherbrooke veille à créer une synergie avec les diverses infrastructures de recherche et de développement, en particulier le Centre de collaboration MiQro Innovation (C2MI) et le Laboratoire de nanotechnologies et nanosystèmes (UMI-LN2), une unité mixte internationale en partenariat avec le Centre national de la recherche scientifique de la France (CNRS).

« Grâce à l’appui du gouvernement du Québec au 3IT, nous réinventons les modèles de concertation avec les entreprises, les organismes de recherche et le milieu. Au cœur d’un des trois pôles de recherche majeurs du Québec, l’Université de Sherbrooke travaille à maximiser les retombées de ses installations de pointe pour les entreprises du Québec et de la région par l’établissement de partenariats favorisant l’innovation, la formation d’une main-d’œuvre spécialisée et l’entrepreneuriat technologique », a pour sa part mentionné la rectrice de l’Université de Sherbrooke, Mme Luce Samoisette.

À propos des programmes de soutien à la recherche du MDEIE

Ces programmes sont liés à la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation (SQRI) 2010-2013 et visent à soutenir des projets ou des initiatives issus des milieux de la recherche et de l’innovation. Ils sont destinés aux organismes à but non lucratif intervenant dans les différents secteurs de la recherche, de l’innovation et de la diffusion de la science et de la technologie, ainsi qu’aux établissements de recherche publics et ceux des réseaux de la santé et de l’éducation.

À propos de la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation (SQRI) 2010-2013

Intitulée Mobiliser, Innover, Prospérer, la SQRI vise notamment à renforcer l’esprit d’initiative scientifique québécois. Elle contribue aussi à accélérer l’innovation, la création de produits et la mobilisation pour mieux positionner les entreprises québécoises sur les marchés porteurs. Elle engage résolument le Québec sur la voie de l’économie verte, l’économie de demain.

En incluant la SQRI 2007-2010, plus de 2,3 G$ auront été injectés pour un effort total du gouvernement du Québec d’environ 11,5 G$, ce qui comprend les crédits d’impôt et les budgets de base des ministères.

Pour consulter la SQRI 2010-2013, visiter la page Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. www.mdeie.gouv.qc.ca/sqri.

Pour plus de renseignements sur les programmes et les services du ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, visiter le Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. www.mdeie.gouv.qc.ca.

Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, s’inscrire au fil RSS suivant : Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. www.mdeie.gouv.qc.ca/rss.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017