Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

L’enseignement supérieur pour tous Sommet sur l’enseignement supérieur : une démarche ouverte et rassembleuse

Montréal, le 8 novembre 2012 – La première ministre du Québec, Pauline Marois, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, Pierre Duchesne, ainsi que le député de Laval-des-Rapides et adjoint parlementaire à la première ministre pour les dossiers jeunesse, Léo Bureau-Blouin, ont dévoilé aujourd’hui la démarche participative qui mènera au Sommet sur l’enseignement supérieur, qui aura lieu à Montréal à la mi-février.

« Dès notre élection, nous avons choisi la voie de la sortie de crise et nous avons respecté nos engagements en annulant la hausse des droits de scolarité et en abrogeant la loi 12. La paix sociale étant revenue, il faut collectivement reprendre le dialogue et rebâtir les ponts entre les générations. Il faut renouer avec cet esprit de concertation qui a toujours fait avancer le Québec. Je souhaite que nous ayons un débat constructif sur l'avenir et le rôle de l’enseignement supérieur au Québec. Je souhaite un débat des plus fructueux pour tous », a déclaré la première ministre.

En prévision du Sommet, quatre thèmes seront approfondis dans le but de dégager une compréhension commune des constats et des défis qui se posent pour les établissements d’enseignement supérieur, les professeurs, le personnel et les étudiants, à savoir :

  • la qualité de l’enseignement supérieur;
  • l’accessibilité et la participation aux études supérieures;
  • la gouvernance et le financement des universités;
  • la contribution des établissements et de la recherche au développement de l’ensemble du Québec.

« Ce qui distingue le Sommet sur l’enseignement supérieur des autres rencontres du genre, c’est sa démarche ouverte et transparente. Aucune façon de penser ni aucune position n’est préétablie. Nous entreprenons aujourd’hui un véritable travail d’équipe qui mènera à des consensus autour de constats et de pistes d’action concrètes, mais aussi d’enjeux et de questions à approfondir au lendemain du Sommet. Ainsi, le Sommet n’est pas une finalité, mais un nouveau départ », a mentionné le ministre Pierre Duchesne.

En effet, au cours des prochains mois, c’est le Québec tout entier qui sera invité à préparer le Sommet dans le cadre d’une démarche ouverte et rassembleuse, axée sur la participation active des acteurs du milieu de l’enseignement supérieur, de la population et, au premier chef, des jeunes. Cette démarche prendra différentes formes :

  • Des rencontres thématiques sous le signe de la contribution de partenaires
    À compter de la fin novembre, quatre rencontres de travail, axées tour à tour sur chacun des thèmes du Sommet, seront organisées dans différentes villes universitaires du Québec.
     
  • Un sommet Web 2.0
    Afin de permettre l’expression de toutes les opinions ainsi que le partage de la connaissance, un site Web et une page Facebook sont en ligne depuis le 12 octobre 2012. Ces espaces de discussion permettent aux internautes d’exposer leurs points de vue et leurs attentes, en plus d’y déposer des réflexions qu’ils souhaitent rendre disponibles au grand public. Tous les documents préparatoires au Sommet y seront également publiés. Déjà, plus de 500 commentaires ont été exprimés sur la page Facebook du Sommet, qui compte quelque 2500 adeptes.
     
  • Une place de choix pour les jeunes
    Quelque 500 jeunes issus des quatre coins du Québec, et provenant de milieux divers, seront appelés, le temps d’une fin de semaine, à imaginer l’université québécoise de demain dans le cadre d’une activité analogue à l’École d’été qu’organise chaque année l’Institut du Nouveau Monde (INM).
     
  • Le pouls des citoyens
    Parce que le point de vue citoyen est riche et doit être pris en compte, en plus des lieux formels d’échange et de délibération, quatre rencontres qui prendront la forme d’animations citoyennes seront organisées par l’INM.

« Aujourd’hui, je suis fier de constater que le temps des affrontements entre les jeunes et le gouvernement est terminé. Nous entrons maintenant dans une ère de dialogue et d'ouverture. J'invite toutes les étudiantes et tous les étudiants à faire partie de la solution. Ensemble, réfléchissons à l'université de demain. Ensemble, travaillons pour léguer aux générations futures des institutions meilleures et plus accessibles », a déclaré le député Léo Bureau-Blouin.

Un document d’information sur la démarche participative du Sommet a été rendu public à l’occasion de la conférence de presse. Il peut être consulté au Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. www.mesrst.gouv.qc.ca.

Enfin, le ministre Pierre Duchesne a annoncé la tenue de la première rencontre thématique, à Québec, les 29 et 30 novembre. Elle portera sur la qualité de l’enseignement supérieur. Un cahier thématique en prévision de cette rencontre a également été rendu public et peut aussi être consulté au Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. www.mesrst.gouv.qc.ca.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017