Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le Québec se réjouit de la réussite du XIVe Sommet de la Francophonie à Kinshasa

Kinshasa, RDC, le 14 octobre 2012 – La première ministre du Québec, Pauline Marois, salue la décision des chefs d'État et de gouvernement de demander à la Francophonie de se doter d'une stratégie économique qui sera déposée lors du prochain Sommet. La première ministre a tenu à souligner sa volonté affirmée d'un renforcement de l'espace économique francophone qui mettra à contribution tous les acteurs économiques. 

« Je souhaite que le réseau que le Québec s'est bâti au fil des ans en Francophonie profite davantage aux entrepreneurs et aux experts québécois et contribue ainsi au progrès économique du Québec et des pays francophones », a déclaré Mme Marois.

La première ministre a rappelé que la formulation de cette stratégie économique donnait suite, entre autres, à un souhait exprimé lors du premier Forum mondial de la langue française tenu à Québec en juillet dernier.

Promotion de la langue française

La première ministre a par ailleurs salué l’adoption à Kinshasa de la Politique intégrée de promotion de la langue française, réclamée par les chefs d’État et de gouvernement réunis à Québec en 2008.

« L’adoption d’une politique de promotion du français, assortie d’une stratégie numérique, est essentielle à l’essor et au rayonnement de la langue française, non seulement dans l'espace francophone, mais partout dans le monde. Cette politique, pour être viable, a besoin de l’impulsion de tous les États et gouvernements membres de la Francophonie. Il va de soi que le Québec y apportera tout son engagement », a déclaré Mme Marois.

Droit des femmes

La première ministre a relevé que la question des droits de la personne a été au centre des échanges à Kinshasa, notamment les droits des femmes. À cet égard, la Déclaration appelle l’actualisation de la Déclaration de Luxembourg. Adoptée en 2000, cette Déclaration identifie des stratégies favorisant l’égalité entre hommes et femmes.  Rappelons que la première ministre avait plaidé hier, devant les chefs de délégation, en faveur d’une action renouvelée de la Francophonie à l’égard du droit des femmes.

Entretiens bilatéraux

Madame Marois ainsi que le ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur, M. Jean-François Lisée, en ont profité pour rencontrer plusieurs chefs d'État et de gouvernement ainsi que des ministres en provenance de la France, de la Tunisie, d’Haïti et du Sénégal.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017