Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

XIVe Sommet de la Francophonie La première ministre Pauline Marois annonce une aide aux femmes et aux enfants congolais victimes de violence

Kinshasa, RDC, le 12 octobre 2012 – La première journée de mission de la première ministre du Québec, Pauline Marois, en République démocratique du Congo (RDC) s’est déroulée sous le signe de la solidarité internationale et du soutien envers les femmes et les enfants qui sont les plus marginalisés de la société.

En matinée, la première ministre et le ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur, Jean-François Lisée, ont visité les bureaux d’Oxfam-Québec, l’une des rares organisations internationales non gouvernementales québécoises à assurer une présence soutenue en RDC. La première ministre a annoncé un soutien de 250 000 dollars répartis sur deux ans à deux initiatives de l’organisme : l’une en appui aux femmes du Nord-Kivu victimes de violences sexuelles; l’autre visant à donner un meilleur accès à l’eau potable à la population d’une banlieue de Kinshasa.

« Votre travail est essentiel. Périlleux et capital aussi. Je sais que grâce à vous, des femmes et des enfants retrouveront espoir et sécurité. Les Québécoises et les Québécois sont heureux de soutenir votre importante mission », a déclaré la première ministre.

Pauline Marois a ensuite pris part à une table ronde sur l’état des droits de la personne et de la démocratie en RDC avec des représentants de la société civile congolaise. Participaient également à cette rencontre MM. Pierre Even et Kim Nguyen, respectivement producteur et réalisateur du film québécois Rebelle, dont la projection à Kinshasa constitue l’une des contributions du Québec au volet culturel du XIVe Sommet de la Francophonie.

Cette table ronde a donné lieu à l’annonce d’un appui de 75 000 dollars de la part du Québec, cette fois à l’organisme Handicap International, qui verra à renforcer l'offre et la qualité des soins en réadaptation aux enfants handicapés en RDC, par l’entremise des Cliniques universitaires de Kinshasa. Par ailleurs, l’organisme Développement et Paix bénéficiera d’un soutien financier de 50 000 dollars pour améliorer les conditions de vie de 425 familles déplacées en raison des affrontements armés dans le Nord-Kivu.

C’est principalement par l’entremise du Programme québécois de développement international (PQDI) que le gouvernement du Québec appuie des organismes de coopération internationale œuvrant en partenariat avec les communautés des pays les moins favorisés de l’Afrique francophone, de l’Amérique latine et des Antilles.

En après-midi, Mme Marois et M. Lisée ont été reçus par le secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie, Abdou Diouf, ainsi que par des membres des partis de l’opposition en RDC.

« Par sa présence et son action, le Québec contribue à faire progresser les questions de gouvernance, de démocratie et de développement durable au sein de la Francophonie. L’absence de dialogue reviendrait à occulter certains états de fait et nuirait considérablement aux objectifs poursuivis par l’ensemble des nations francophones et francophiles engagées auprès de l’Organisation », a indiqué le ministre Lisée.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017