Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Les gouvernements du Québec et du Canada soutiennent le milieu régional dans l’acquisition des infrastructures ferroviaires entre Matapédia et Chandler

New Carlisle, le 28 juin 2007 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, et le ministre des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités du Canada, Lawrence Cannon, accompagnés du ministre du Travail et ministre de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, Jean-Pierre Blackburn, et de la vice-première ministre, ministre des Affaires municipales et des Régions et ministre responsable de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Nathalie Normandeau, ont annoncé l’octroi d’une subvention de 35 millions de dollars pour le maintien du service de transport ferroviaire et l’intégrité du réseau ferroviaire en Gaspésie.

La Corporation du chemin de fer la Gaspésie inc. (CCFG), qui est un organisme sans but lucratif, recevra ainsi une aide financière de 16 millions de dollars des gouvernements du Québec et du Canada pour le financement de l’achat de la ligne de chemin de fer longue de 235 kilomètres entre Matapédia et Chandler. Chaque gouvernement versera une contribution de 8 millions de dollars. La CCFG est déjà propriétaire du tronçon de 90 kilomètres entre Chandler et Gaspé. Elle l’a acquis en 1997 afin de maintenir le service de transport de passagers assuré par VIA Rail et de rétablir le trafic des marchandises.

Les gouvernements du Québec et du Canada verseront également chacun, à la Société des Chemins de fer du Québec (SCFQ), une subvention maximale de 9,5 millions de dollars sur une période de 5 ans, afin de lui permettre d’exploiter et d’entretenir l’ensemble de la ligne ferroviaire entre Matapédia et Gaspé.

« Mon gouvernement est partenaire du développement économique des régions en les aidant à exploiter pleinement leur potentiel. L’annonce d’aujourd’hui permettra de maintenir un lien ferroviaire important pour la région de la Gaspésie, tant pour le transport des personnes que pour le transport des marchandises. En maintenant une alternative au transport routier pour la région, nous soutenons le développement durable et contribuons à l’atteinte de nos objectifs en matière de changements climatiques », a déclaré le premier ministre du Québec.

« Le maintien du lien ferroviaire entre Matapédia et Chandler est vital pour le développement économique et touristique de notre région. Au gouvernement du Québec, nous avons opté pour l’accompagnement de nos régions dans leurs projets les plus chers en étant pleinement conscients de l’énorme contribution qu’elles apportent à la richesse collective. L’annonce d’aujourd’hui le démontre clairement », a souligné la ministre responsable de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine.

« Le nouveau gouvernement du Canada tient parole pour la région de la Gaspésie et contribue aujourd’hui à la sécurité des citoyens et à l’amélioration de leur qualité de vie », a précisé le ministre Cannon. « La force du partenariat entre les gouvernements du Québec et du Canada donne de vrais résultats pour les régions. »

« L’entente d’aujourd’hui fait en sorte que le service ferroviaire continuera d’être un levier de développement économique régional de premier ordre. Le train a également son mot à dire dans la concrétisation de nouveaux projets sur lesquels toute la population gaspésienne fonde ses espoirs pour relancer et diversifier son économie », a ajouté le ministre Blackburn.

Les différents ordres de gouvernement ainsi que le milieu régional s’entendent pour affirmer que les mesures proposées constituent la meilleure solution pour maintenir le service de transport ferroviaire en Gaspésie, assurer l’intégrité du réseau et ainsi soutenir le développement économique régional.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017