Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le Québec accueille le tout premier Forum mondial de la langue française

Québec, le 2 juillet 2012. – À l’occasion de la cérémonie d’ouverture du Forum mondial de la langue française, le premier ministre du Québec, Jean Charest, a exprimé son enthousiasme face à l’avenir du français dans le monde, en soulignant le rôle que le Québec entend jouer à cet effet.

Bien que plusieurs défis sont à relever pour assurer la pérennité du français, le premier ministre a tenu à partager un message d’espoir avec les participants réunis au Centre des congrès de Québec. « Les pièces de l’échiquier linguistique sont bousculées, au sein comme en dehors du cercle de la Francophonie. Le français offre une autre voie face à la domination d’une langue unique. Il peut et doit maintenir sa position de langue d’influence, capable de faire jeu égal avec les autres aires linguistiques », a souligné le premier ministre.

Le Forum rassemble la communauté francophone internationale dans le but de stimuler le dialogue sur la place du français dans le monde et de trouver des solutions pour que la langue française continue de rayonner et de se déployer dans tous les secteurs de l’activité humaine. « La préservation d’une langue et d’une culture constitue un choix déterminé, une volonté commune. Sans une action concertée, nous ne pourrons répondre au défi que nous pose dès à présent l’émergence d’ambitions linguistiques nouvelles à travers le monde », a précisé le premier ministre.

« La langue française est une composante fondamentale de l’identité québécoise et nous avons le privilège de partager cette langue avec des centaines de millions de personnes. En tant que membre actif au sein de l’Organisation internationale de la Francophonie, le Québec a le devoir de la promouvoir énergiquement », a indiqué la ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, Monique Gagnon-Tremblay, également présente à la cérémonie.

Plusieurs organismes et ministères québécois participeront à la programmation de l’événement afin de faire valoir l’expertise québécoise en matière linguistique et de démontrer le dynamisme du Québec dans la valorisation du français sur la scène internationale.

Le premier ministre, qui a tenu à remercier le Secrétaire général de la Francophonie, son Excellence Monsieur Abdou Diouf, pour avoir initié cette célébration de la langue française, s’est finalement adressé spécialement aux jeunes francophones et francophiles du monde entier. « L'enjeu linguistique est mondial. Une langue n'a pas d'avenir si elle n'offre pas à ses locuteurs les moyens de vivre dignement, d'éduquer les générations futures. La ferveur de la jeunesse et son idéal jamais épuisé sont, en ce sens, les plus sûrs atouts de la langue française », a conclu le premier ministre.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017