Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Suites de la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation Le premier ministre annonce un investissement de 10 M$ pour la construction du Centre d’excellence en génie de l’information

Sherbrooke, le 11 juin 2007 – Le député de Sherbrooke et premier ministre du Québec, Jean Charest, en compagnie de la députée de Saint-François, ministre des Relations internationales et ministre responsable de la région de l'Estrie, Monique Gagnon-Tremblay, annonce une aide financière du gouvernement du Québec de l’ordre de 10 M$ pour la construction du Centre d’excellence en génie de l’information (CEGI). Le Centre, mis sur pied par l’Université de Sherbrooke, favorisera l’interaction entre chercheurs universitaires et industriels. Le coût total du projet est de 24.7 M$.

« La création de richesse passe inévitablement par l'innovation et la recherche. Le CEGI permettra d’apporter des solutions novatrices et porteuses d’avenir dans un secteur où le Québec connaît déjà beaucoup de succès sur les scènes locale et internationale », a souligné monsieur Charest.

Le CEGI consacrera ses efforts à l’acquisition, à la représentation, au traitement et au transport de l’information, ainsi qu’au développement des applications. Les domaines de la télésanté, des communications sans fil et des nanotechnologies seront au cœur de ses activités.

« L’intégration des recherches en génie de l’information et l’interaction avec le milieu industriel permettront d’accélérer la cadence des transferts des résultats des travaux de recherche vers des applications tangibles », a poursuivi le premier ministre.

Le CEGI vise trois objectifs :

  • l'avancement des connaissances en technologie de l’information et des communications;
  • la formation de personnel hautement qualifié;
  • le développement de nouvelles applications en génie de l'information et leur transfert vers l'industrie.

« Dans ce secteur, l'Estrie dispose d'une vaste gamme d'expertises et de laboratoires, qui permettent la mise au point d’outils informatiques variés, ainsi que leur mise à l'épreuve dans des applications d'avant-garde », a affirmé madame Gagnon-Tremblay. Plus de 200 chercheurs sont actifs dans le domaine du génie de l'information ou de ses applications dans les facultés de génie, de sciences et de médecine de l'Université de Sherbrooke.

La création du CEGI s'inscrit dans la foulée de la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation (SQRI), lancée le 4 décembre dernier. La SQRI prévoit des actions tangibles dans les domaines du développement de la recherche, de la formation de la main-d’œuvre et du transfert technologique.

Ce projet répond de manière concrète à la démarche ACCORD (Action concertée de coopération régionale de développement) de la région de l’Estrie. Il s’inscrit directement dans le créneau d’excellence de l'électronique de pointe pour les technologies de l'information.

Le montant accordé au CEGI provient du Programme de soutien à la recherche, volet Appui au financement d’infrastructures de recherche, financé par le MDEIE. Ce programme vise à encourager des projets ou des initiatives des milieux de la recherche et de l’innovation.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017