Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Sommet Canada-Union européenne 2007 Le gouvernement du Québec se félicite de la déclaration relativement au partenariat économique

Québec, le 4 juin 2007 — À la suite de la tenue du Sommet Canada–Union européenne, à Berlin, le premier ministre du Québec, Jean Charest, et le ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de Montréal, Raymond Bachand, se réjouissent de voir que les efforts investis par le gouvernement du Québec ont porté fruits. En effet, la déclaration publiée à l’issue du Sommet démontre la volonté du Canada et de l'Union européenne d’obtenir des résultats concrets.

Tel que l'avait annoncé le premier ministre au Forum économique mondial, tenu à Davos en janvier dernier, le gouvernement du Québec assume le leadership de la promotion d’un tel partenariat. « Nous sommes convaincus qu’il est dans l’intérêt du Québec que soit conclu un accord de partenariat économique entre le Canada et l'Union européenne, spécialement dans le contexte actuel de mondialisation. C'est un travail de longue haleine mais la persévérance québécoise donne aujourd'hui des résultats concrets », a soutenu le premier ministre du Québec, Jean Charest.

Les conclusions du Sommet

  • Les représentants du Canada et de l’Union européenne se sont entendus pour renforcer leur partenariat économique notamment grâce aux deux démarches suivantes : de collaborer à une étude dont le but sera d'examiner et d'évaluer les avantages et les coûts d'un partenariat économique plus étroit.
  • d'intensifier les travaux sur la coopération en matière de réglementation, qui contribuent de manière essentielle au renforcement des relations en matière de commerce et d'investissement.

« Le gouvernement du Québec est heureux de constater des engagements concrets
en matière de partenariat économique dans la déclaration du Sommet Canada-Union européenne. Ces mesures illustrent bien que le Sommet a pris acte de la volonté exprimée par le Canada grâce au leadership du Québec, des milieux d'affaires du Québec et des autres provinces et des autres partenaires. La déclaration du Sommet est un premier succès pour le Québec, ses entreprises et les perspectives de création d'emplois », a déclaré le ministre Bachand.

Le leadership du Québec

Rappelons qu'au cours des derniers mois, le gouvernement du Québec a gagné l’appui d’acteurs de premier plan qui acceptent de donner la priorité au projet de partenariat économique avec l’Union européenne.

« Les efforts du gouvernement du Québec ont permis de rallier à la cause les gouvernements du Canada, du Manitoba, de l’Ontario et de la Colombie-Britannique. Nous avons aussi obtenu l'accueil favorable de la présidence allemande. Par ailleurs, le Forum sur le commerce Canada-Europe (FORCCE) a recueilli un peu plus d'une cinquantaine de signatures de dirigeants de grandes entreprises québécoises, canadiennes et européennes qui souhaitent le lancement des négociations pour conclure un tel accord », a ajouté le ministre Bachand.

Le gouvernement du Québec a également obtenu l'appui de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), du Conseil du patronat du Québec (CPQ) et du Conseil canadien des chefs d'entreprises (CCCE). Le président du CCCE, conjointement avec l'organisation patronale européenne Business Europe, a d’ailleurs envoyé une lettre d'appui au commissaire européen au commerce, M. Peter Mandelson.

« Le Québec est un acteur important de la relation entre le Canada et l'Union européenne. Nous sommes heureux de ces progrès et espérons que la déclaration du Sommet permettra la poursuite des efforts et le lancement effectif des négociations sur un accord de partenariat économique lors du prochain Sommet Canada–Union européenne en 2008 », a conclu le premier ministre du Québec, Jean Charest.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017