Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Forum québécois des sciences de la vie Vers un nouveau partenariat pour la santé des québécois et l’économie du Québec

Montréal, le 1er juin 2012. – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, en compagnie du ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Sam Hamad, du ministre des Finances, ministre du Revenu et ministre responsable de la région de Montréal, Raymond Bachand, et du ministre de la Santé et des Services sociaux, Yves Bolduc, a pris part aujourd’hui au Forum québécois des sciences de la vie.

Cet important exercice de consultation, qui a réuni près de 300 intervenants des milieux industriels, de la recherche, de l’innovation et de la santé, aura permis de dégager un important consensus autour de trois grandes orientations clés pour l’avenir du secteur des sciences de la vie, qui est en pleine mutation :

  • le Québec devra investir de manière compétitive dans la recherche et l’innovation en misant sur ses niches d’excellence et sur la qualité de sa main-d’œuvre pour renforcer son leadership à l’échelle internationale;
  • il sera essentiel, pour développer une industrie locale forte et tirer le plein potentiel de l’expertise et de la capacité de recherche au Québec, d’offrir un financement adéquat à toutes les étapes de développement des entreprises et de faciliter le passage de l’innovation à la commercialisation;
  • il faudra doter le système de santé des moyens requis pour accélérer et élargir l’utilisation des nouvelles technologies afin d’offrir des services de qualité à la population, de mieux contrôler les coûts et d’accroître les retombées économiques.

« Le milieu des sciences de la vie est une source de richesse pour le Québec. Toutefois, ici comme ailleurs, il fait face à des enjeux majeurs et doit adapter son modèle d’affaires. Nous sommes conscients de ces nouvelles réalités vécues par l’industrie. Ce forum constitue donc un moment stratégique de réflexion pour dresser un portrait global et regarder, à la lumière des transformations en cours, quelles sont les meilleures pratiques en matière d’appui au développement du secteur. Je parle ici d’initiatives pour relancer l’industrie des sciences de la vie, favoriser sa croissance et consolider sa position de chef de file », a déclaré le premier ministre Jean Charest.

« Ce que nous voulons, c’est créer un environnement favorable qui contribue à accélérer l’innovation, l’élaboration de produits et la mobilisation de tous les acteurs pour mieux positionner les entreprises québécoises dans le secteur des sciences de la vie. Cette journée a ainsi donné le coup d’envoi à une mise en commun des expertises et à l’élaboration d’une nouvelle vision qui s’aligne avec les changements de l’industrie, du monde de la recherche et du système de la santé, et qui est fondée sur un partenariat étroit entre ces trois secteurs majeurs », a ajouté le ministre Sam Hamad.

« Les sciences de la vie et les technologies qui y sont associées recèlent un important potentiel d'amélioration de l'accessibilité et de la qualité des soins. Ainsi, pour assurer une stabilité à long terme de l'offre de soins qui répondra aux besoins de la population, il faut miser simultanément sur deux éléments indissociables : les gains d'efficience et l'innovation. C'est précisément la direction qu’emprunte actuellement notre gouvernement en matière de santé et de services sociaux », a pour sa part fait savoir le docteur Yves Bolduc.

« L’industrie des sciences de la vie est au cœur du développement économique du Québec, particulièrement pour la région de Montréal. Ce sont plus de 26 000 emplois qui sont liés directement à ce secteur. Pour que cette industrie poursuive son développement, l’innovation doit continuer d’être au rendez-vous. Le gouvernement entend maintenir son engagement envers ce secteur innovant, afin de générer un maximum de retombées économiques et de créer de la richesse, au bénéfice de l’ensemble de la collectivité québécoise », a souligné le ministre Raymond Bachand.

Le gouvernement du Québec et ses partenaires des milieux de l’industrie, de la recherche et du système de santé travailleront maintenant à traduire les orientations qui se sont dégagées du Forum en un plan d’action audacieux misant sur l’innovation, l’entrepreneuriat et le partenariat. Ce plan viendra renforcer la position du Québec dans ce secteur stratégique, à l’échelle nationale comme internationale.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017