Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Premier bilan de la stratégie énergétique du Québec 2006-2015 « Les actions entreprises ont déjà porté fruit » – Jean Charest

Montréal, le 5 mai 2008 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, et le ministre des Ressources naturelles et de la Faune, Claude Béchard, ont profité de l’annonce des résultats de l’appel d’offres de 2 000 MW d’énergie éolienne pour faire un premier bilan de la mise en œuvre de la stratégie énergétique du Québec. Deux ans après son lancement, plusieurs mesures ont été engagées, à commencer par la constitution d’un important portefeuille de projets hydroélectriques et éoliens.

« Cette stratégie de développement énergétique est au centre de la vision de notre gouvernement pour faire du Québec une société prospère, qui crée de la richesse au bénéfice de toutes ses régions, en incarnant les valeurs modernes du développement durable », a déclaré le premier ministre.

Le bilan de la stratégie énergétique est positif. Sur le plan du développement hydroélectrique, les centrales Eastmain-1 et Péribonka ont récemment été mises en service et deux autres projets sont en construction dont Eastmain-1-A/Sarcelle/Rupert et Chute-Allard/Rapides-des-Coeurs. Plusieurs autres projets sont à l’étude dont celui du Complexe de la rivière Romaine. En ce qui concerne le développement éolien, les premiers 1 000 MW sont en cours d’installation et les noms des entreprises retenues pour le deuxième bloc de 2 000 MW ont été annoncés aujourd’hui.

En matière d’efficacité énergétique, le Québec s’est doté de cibles ambitieuses d’ici 2015. Le gouvernement a approuvé des cibles et priorités d’action triennales qui seront intégrées au Plan d’ensemble en efficacité énergétique et nouvelles technologies. Pour la première fois, des cibles sont retenues pour les produits pétroliers. Le gouvernement a également posé des gestes pour diversifier ses sources d’approvisionnement en gaz naturel et pour favoriser l’essor d’autres formes d’énergie vertes et renouvelables.

« Il devient incontestable que le Québec se positionne maintenant plus que jamais en tant que leader nord-américain en énergies renouvelables et en efficacité énergétique », a mentionné le ministre Béchard.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017