Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le prix « Cravate rose » est décerné au premier ministre et aux membres du Conseil des ministres

Québec, le 27 novembre 2007 – Les représentants de l’Institut des administrateurs de sociétés ont remis aujourd’hui au premier ministre du Québec, Jean Charest, et à son conseil des ministres la Cravate rose, associée à la catégorie « Gouvernance au féminin ».

L’Institut tenait ainsi à rendre hommage au premier ministre pour avoir procédé à la nomination d’un conseil des ministres composé d’autant de femmes que d’hommes, une première dans l’histoire du Québec. L’adoption de la Loi sur la gouvernance des sociétés d’État, dont un des chapitres prône la parité hommes-femmes au sein des conseils d’administration, a également pesé dans la balance au moment de l’attribution de ce prix.

« Je remercie l’Institut des administrateurs de sociétés pour cette marque de reconnaissance. Les femmes représentent 52 % de la société québécoise, et je tiens à ce que le Conseil des ministres traduise cette réalité. C’est une façon tangible de souligner l’indispensable contribution des femmes aux plus hauts paliers décisionnels et aussi d’envoyer un message clair à la population, à savoir qu’aucun sommet n’est hors de la portée des femmes », a déclaré le premier ministre.

« C’est avec fierté que mes collègues et moi recevons cette cravate rose, qui témoigne de nos efforts, comme gouvernement, pour assurer la contribution des femmes à l’essor du Québec. En adoptant la Loi sur la gouvernance des sociétés d’État en décembre 2006, nous nous sommes assurés que les femmes aient leur place sur les conseils d’administration de nos grandes sociétés d’État. Nous pouvons être fiers des résultats : le 7 avril 2006, 27,5 % de ces administrateurs étaient des femmes, au 31 mars 2007 elles étaient 32,3%, et depuis le 18 octobre dernier, on en est à 37,5 %  », a indiqué la ministre Monique Jérôme-Forget.

« Pour notre gouvernement l'égalité hommes-femmes a toujours été et sera toujours une valeur fondamentale de la société québécoise. Encore une fois la preuve est faite que nous ne faisons pas que reconnaître verbalement cette valeur, notre gouvernement donne aux femmes la place qui leur revient », a mentionné la ministre Christine St-Pierre.

« Au cours des derniers mois, notre gouvernement a permis d’inscrire des avancées notables au registre de la cause des femmes. L’adoption de la Loi sur la gouvernance des sociétés d’État, à la fin de 2006, marque la volonté du gouvernement de faire de l’égalité entre les sexes non seulement une égalité de droit, mais aussi une égalité de fait  », a renchéri la vice-première ministre Normandeau.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017