Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

L’Ontario et le Québec annoncent des discussions sur les échanges commerciaux Les premiers ministres McGuinty et Charest demandent également au gouvernement fédéral d’agir pour soutenir le secteur manufacturier

QUEEN’S PARK – Le premier ministre de l’Ontario, Dalton McGuinty, et le premier ministre du Québec, Jean Charest, ont annoncé aujourd’hui qu’ils collaboreront en vue d’éliminer les barrières au commerce et d’améliorer la mobilité de la main-d’œuvre entre les deux provinces. Ils ont aussi demandé au gouvernement fédéral de collaborer avec eux afin de faire en sorte que les économies de l’Ontario et du Québec demeurent compétitives dans un environnement économique mondialisé hautement concurrentiel.

Les premiers ministres ont signé une déclaration conjointe permettant d’amorcer les négociations en vue d’élaborer un accord élargi en vue de renforcer les économies du Québec et de l’Ontario. En raison de l’importance qu’ils accordent à cette initiative, les premiers ministres désigneront des négociateurs en chef et ont demandé à leurs ministres responsables de se rencontrer régulièrement afin d’en arriver rapidement à des résultats.

« Cet accord renforcera l’union économique canadienne par la création d’une économie plus ouverte entre l’Ontario et le Québec », a déclaré le premier ministre McGuinty.

« Le Québec et l’Ontario forment la plus grande zone d’échanges commerciaux au Canada » a affirmé le premier ministre Charest. « Nous pouvons éliminer les obstacles au commerce et à la mobilité de la main-d’œuvre tout en maintenant la capacité de chaque gouvernement de répondre aux besoins propres de chaque province. »

Les premiers ministres ont également discuté des conséquences d’un dollar canadien fort sur les secteurs manufacturiers. Ils demandent instamment au gouvernement fédéral de prendre des mesures immédiates et tangibles pour soutenir les initiatives déjà prises par l’Ontario et le Québec.

« La concurrence acharnée des pays étrangers et la force du dollar canadien ont mis nos exportateurs au pied du mur », a lancé le premier ministre McGuinty. « Nous avons un plan économique et nous avons besoin que le gouvernement fédéral se manifeste et fasse sa part pour appuyer ce plan. »

Selon le premier ministre Charest, « les difficultés du secteur manufacturier ont des répercussions sur l’ensemble de l’économie. Le premier ministre Stephen Harper doit convoquer une réunion avec les premiers ministres de toutes les provinces et territoires le plus tôt possible afin de s’attaquer à cette crise ».

Lors de leur annonce, les deux premiers ministres ont insisté sur l’importance de renforcer la relation solide et fructueuse qui existe déjà entre les résidents du Québec et de l’Ontario. Dans cet esprit, les premiers ministres McGuinty et Charest se sont entendus pour tenir une réunion conjointe de leur Conseil des ministres au printemps 2008. Les mesures prises aujourd’hui s’inscrivent dans la foulée du Protocole de coopération signé par les deux premiers ministres en 2006 et favorisera une coopération plus étroite pour assurer la prospérité accrue des deux provinces.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017