Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le gouvernement du Québec soutient la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires

Québec, le 20 novembre 2007  –  Le premier ministre du Québec, Jean Charest, a annoncé aujourd’hui, en compagnie du président de l’Assemblée nationale du Québec, Michel Bissonnet, et du recteur de l’Université Laval, Denis Brière, le soutien financier du gouvernement du Québec aux travaux de la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires.

Par l’intermédiaire de son Programme de soutien à la recherche en matière d’affaires intergouvernementales et d’identité québécoise, le Secrétariat au affaires intergouvernementales canadiennes accorde un soutien financier de 76 800 $ aux fins de l’organisation en 2008 de deux colloques internationaux, dont un portant sur le parlementarisme au sein de la Francophonie.

« Par cette contribution à la recherche universitaire et à la diffusion du savoir, le gouvernement du Québec souhaite améliorer la connaissance et la compréhension des défis auxquels font face les systèmes démocratiques modernes comme celui du Québec », a mentionné le premier ministre.

Les activités de la Chaire favoriseront l’avancement des connaissances en matière d’institutions démocratiques et parlementaires et, à ce titre, sont susceptibles de contribuer à l’affirmation de l’identité québécoise, notamment en favorisant une meilleure compréhension du Québec, de son identité et de sa spécificité.

La création de cette Chaire découle d’un partenariat établi de longue date entre l’Université Laval et l’Assemblée nationale du Québec. Elle sera rattachée à la Faculté des sciences sociales et à la Faculté de droit de l’Université et sera dirigée par le professeur Louis Massicotte, du Département de science politique. De nombreux partenaires se sont également associés à ce projet : le Protecteur du citoyen, le Directeur général des élections, le Vérificateur général et le Commissaire au lobbyisme et l’Assemblée nationale de la République française.

« Je suis heureux que cette Chaire de recherche nous permette de transmettre aux générations futures notre attachement à nos valeurs et institutions démocratiques, ainsi que le goût et l’intérêt d’en assurer la pérennité », a conclu monsieur Charest.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017