Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Blitz en Europe pour la promotion d’un accord de partenariat économique Canada-Union européenne

Davos, le 25 janvier 2008 – À l’issue de leur mission en Europe, le premier ministre du Québec, Jean Charest, et le ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de Montréal, Raymond Bachand, ont fait le bilan de leurs interventions auprès de la classe politique et des communautés d’affaires, notamment de la France, du Royaume-Uni, de l’Allemagne et de la Belgique, en vue de faire la promotion d’un accord de partenariat économique entre le Canada et l’Union européenne.

« Depuis que nous avons lancé le projet ici même à Davos, il y a tout juste un an, ce dossier a continué à progresser. Les travaux de l’étude conjointe, annoncée en juin 2007 lors du Sommet Canada-Union européenne, ont débuté des deux côtés de l’Atlantique et je constate, chez nos interlocuteurs européens, un intérêt marqué pour le projet d’entente », a indiqué le premier ministre. 

Alors que le premier ministre se rendait à Paris et à Londres avant de participer au Forum économique mondial de Davos, le ministre effectuait une mission en Allemagne. Au total, ils ont eu des discussions avec une quinzaine de représentants politiques pour discuter de la réalisation du projet.

De plus, les représentants d’une vingtaine d’entreprises multinationales ayant des intérêts au Canada et en Europe ont aussi été rencontrés individuellement. Plusieurs de ceux-ci avaient déjà signé ou ont signé la déclaration du Forum sur le commerce Canada Europe (FORCCE). Cette déclaration d’appui au projet d’accord de partenariat économique Canada-Union européenne a déjà recueilli l’adhésion de plus de 60 entreprises d’Europe et du Canada parmi les plus importantes.

Les dirigeants d’associations d’entreprises allemandes, dont la Fédération des industries allemandes représentant près de 100 000 entreprises et plus de 8 millions de salariés, ont également été rencontrés par le premier ministre et le ministre, qui les ont sensibilisés au projet et les ont sollicités pour une mobilisation de leurs membres. Enfin, messieurs Charest et Bachand se sont adressé à des auditoires de gens d’affaires, dont la Chambre de commerce Canada – Royaume-Uni, ayant rassemblé près de 500 personnes.

Partage de l’expérience québécoise

Pour une deuxième année consécutive, le premier ministre a participé activement aux activités du Forum économique mondial de Davos. Il a notamment agi comme panéliste dans un atelier portant sur les défis du renouvellement des infrastructures. C’est la première fois qu’un premier ministre du Québec profite d’une telle tribune.

Il a aussi agi comme personne-ressource dans un dîner de travail portant sur la mondialisation et la diversité culturelle. Il a alors partagé l’expérience du Québec en matière de promotion et de défense de la diversité culturelle.

« Le Forum de Davos est une occasion unique. Aucun autre événement ne réunit autant de décideurs politiques et économiques de partout sur la planète en un même lieu. Il s’agit donc d’une occasion de s’enrichir de l’expérience des autres, mais également de faire profiter de la nôtre », a souligné le premier ministre.

Des rencontres d’affaires prometteuses

De nombreuses rencontres d’affaires ont été tenues tout au long de cette mission. Elles ont été effectuées avec des entreprises étrangères déjà présentes au Québec ou susceptibles de s’y installer.

« Non seulement l’économie du Québec est solide, mais en plus l’environnement d’affaires est très avantageux. Au cours de cette mission, nous avons multiplié les rencontres afin d’inciter les entreprises européennes à s’établir au Québec ou à y prendre de l’expansion. Nous avons vanté la qualité de la main-d’œuvre québécoise, l’environnement fiscal et les nombreux leviers offerts, comme la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation, pour convaincre nos interlocuteurs d’investir au Québec. Je suis confiant que les discussions que nous avons eues ici porteront des fruits dans les mois à venir », a déclaré le ministre Bachand.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017