Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Lutte  contre les changements climatiques Québec se joint à la Western Climate Initiative (WCI)

New Haven, le 18 avril 2008 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, a annoncé l’adhésion du Québec au Western Climate Initiative (WCI). Invité par l’Université de Yale à venir présenter, aux côtés d’autres gouverneurs américains, les initiatives du Québec en matière de lutte contre les changements climatiques, il a souligné que le Québec se joint à un regroupement d’États fédérés qui travaillent à développer une approche commune visant à influencer largement le développement nord-américain d’un marché du carbone.

« Le Québec est là où l'action se passe. Nous avons été le premier gouvernement en Amérique du Nord à mettre en place une redevance sur les hydrocarbures. Par notre adhésion au WCI nous confirmons notre position de leadership et notre volonté souvent exprimée de permettre l’essor de la bourse du carbone à Montréal. Le Québec démontre que les États et les provinces peuvent agir concrètement contre les changements climatiques », a déclaré le premier ministre.

Ayant auparavant le statut d’observateur, le Québec pourra désormais prendre une part active aux décisions dans l’élaboration des lignes directrices d‘un futur système d’échange de droits d’émissions de carbone. Dans ce nouveau contexte, le Marché climatique de Montréal, annoncé en juillet 2006 par la Bourse de Montréal, pourrait tirer profit de ce nouveau marché, puisqu’il aurait ainsi accès à un bassin de transactions plus vaste que celui qu’offre le seul marché canadien.

« Le Québec a, à maintes reprises, démontré son leadership en matière de lutte contre les changements climatiques. Pour atteindre notre objectif de réduire d’ici 2012 nos émissions de GES de 6 % sous le niveau de 1990, nous nous sommes dotés d’un plan de lutte contre les changements climatiques considéré comme l’un des meilleurs en Amérique du Nord. Nous sommes la première province canadienne à travailler à l’adoption d’une réglementation équivalente aux normes californiennes sur les émissions de GES des véhicules automobiles. Le Québec s’est aussi joint au Climate Registry afin de collaborer avec les États et provinces qui sont résolus, comme nous, à réduire dès maintenant leurs émissions de GES et à établir une économie plus verte », a souligné le premier ministre.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017