Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

La CSeries sera construite au Québec « Jean Charest et Raymond Bachand se réjouissent de la décision de Bombardier Aéronautique »

Mirabel, le 13 juillet 2008 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, et le ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation et ministre du Tourisme, Raymond Bachand, se réjouissent de la décision du conseil d’administration de Bombardier Aéronautique d’implanter à Mirabel son usine d’assemblage des appareils CSeries. Le gouvernement du Québec a déjà signifié son appui à ce projet, notamment par l’attribution à Bombardier d’un montant remboursable de 117 M$ consacré au développement de ces avions.

« Les avantages comparatifs du Québec en matière d’aéronautique en font l’un des meilleurs endroits du monde pour la construction d’aéronefs. Le Québec est l’un des principaux joueurs de l’industrie aéronautique à l’échelle mondiale, et son leadership se confirme par l’annonce d’aujourd’hui. Compte tenu des atouts du Québec, je tiens à féliciter Bombardier Aéronautique d'avoir choisi le Québec et à le remercier pour la confiance manifestée envers notre industrie et nos travailleurs », a déclaré le premier ministre.

Le ministre Bachand, qui est actuellement Farnborough, a joint sa voix à celle du premier ministre et a tenu à saluer les efforts concertés de Québec et d’Ottawa dans la concrétisation de ce projet majeur pour l’industrie aérospatiale québécoise. Il a rappelé les efforts consentis par les travailleurs des usines de Bombardier, au Québec. « Ces travailleurs ont fait preuve d’une grande ouverture dans leurs négociations avec l’entreprise afin de faire de Montréal le meilleur site pour l’implantation de la chaîne d’assemblage des CSeries. Une part importante du succès de l’annonce d’aujourd’hui leur revient ».

Bombardier mise sur le fait que les avions CSeries offriront aux compagnies aériennes des avantages exceptionnels : un meilleur rendement opérationnel, un respect de l’environnement accru, un meilleur service après-vente pour la durée de vie de l’avion, une souplesse opérationnelle hors du commun et une fiabilité de calibre supérieur. La mise en service est prévue en 2013. Ce projet est une excellente nouvelle pour les 42 000 personnes qui travaillent actuellement dans l’industrie aéronautique du Québec, dont les 12 000 employés de Bombardier Aéronautique de Montréal. 

« C’est un grand jour pour l’industrie aérospatiale québécoise. Une nouvelle génération d’avions commerciaux équipés d’une technologie d’avant-garde verra le jour en sol québécois. Plusieurs compagnies aériennes ont déjà manifesté leur intérêt pour cette nouvelle gamme d’appareils de 110 et 130 places. Les retombées sur la croissance de l’industrie seront extrêmement positives. Jusqu’en 2013, près de 1000 personnes travailleront pour le  développement du CSeries. Pendant la période de production, qui s’étalera sur 20 ans, jusqu’à 3 500 emplois pourraient être générés chez Bombardier. On s’attend à ce que des entreprises associées au projet viennent s’établir au Québec afin de réaliser des activités à proximité du lieu d’assemblage. Je profiterai de mon séjour à Farnborough pour leur faire valoir l’intérêt de s’implanter chez nous », a ajouté le ministre Bachand.

La stratégie de développement de l’industrie aéronautique québécoise, lancée par le gouvernement en 2006, s’appuie sur les nombreux avantages concurrentiels du Québec en aéronautique, dont la compétence de la main-d’œuvre, la recherche et le développement, ainsi que l’expertise des maîtres d’œuvre, des équipementiers et d’un réseau de quelque 220 PME. Le développement des CSeries renforcera le secteur aéronautique au Québec pour au moins 20 ans.

Le ministre Bachand dirige, jusqu’au 16 juillet, une délégation composée de plus de 50 représentants de l’industrie québécoise de l’aérospatiale au 46e Salon international de l’aéronautique de Farnborough, au Royaume-Uni. Cette mission vise à consolider le positionnement du Québec, et principalement celui de Montréal, comme l’un des plus importants acteurs du monde dans le secteur de l’aérospatiale.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017