Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le premier ministre souligne le travail de Michel Bissonnet à titre de président de l'Assemblée nationale du Québec

Québec, le 14 juillet 2008 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, a souligné aujourd’hui la grande contribution de Michel Bissonnet à titre de président de l’Assemblée nationale du Québec.

« C'est à regret que j'ai appris la décision de Michel de quitter ses fonctions de président de l'Assemblée nationale du Québec. De façon juste et impartiale, il s’est acquitté, au cours des cinq dernières années, de cette charge qui est sans aucun doute une des plus importantes et des plus symboliques de notre système parlementaire », a mentionné le premier ministre.

M. Bissonnet s’inscrit dans une longue tradition de gardiens de cette institution qui est au cœur de la démocratie québécoise et dont le tout premier président remonte à 1867. En dirigeant l’un des plus anciens parlements au monde, M. Bissonnet s’est donné comme mission de faire fructifier ici et rayonner à l'étranger notre héritage parlementaire. Sous son leadership, de nombreux projets ont été mis sur pied avec l’intention de rapprocher les citoyens de leur Assemblée nationale.

Sous sa présidence, l’Assemblée nationale s’est non seulement rapprochée des citoyens du Québec, mais elle a également mis le parlementarisme québécois à l’avant-plan, grâce notamment à de nombreuses missions parlementaires à l’étranger, que ce soit dans les Amériques, en Europe, dont en France, en Bavière et en Catalogne, ou ici, au Canada.

Le premier ministre a rappelé que M. Bissonnet a également eu la lourde tâche de présider les travaux d’un parlement de cohabitation. « Je suis convaincu que tous les parlementaires sauront reconnaître le tact, la rigueur et le doigté avec lesquels Michel Bissonnet a su adapter nos règles parlementaires à une toute nouvelle situation de parlement de cohabitation. Toujours dans le respect de la démocratie, il a veillé à l’adoption d’une procédure qui soit équitable pour chacune des formations politiques. Ce fut un honneur pour moi de siéger à l’Assemblée nationale du Québec sous la présidence de M. Bissonnet, un grand démocrate et un grand président », a conclu monsieur Charest.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017