Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Mission Rio+20 Le leadership du Québec en matière de développement durable reconnu à Rio+20

Rio de Janeiro, le 21 juin 2012. – Au terme d’une mission qui les a amenés à promouvoir l’engagement et la détermination du Québec à accélérer la transition vers une économie verte, le premier ministre du Québec, Jean Charest, et le ministre du Développement durable, de L’Environnement et des Parcs, Pierre Arcand, repartent du Brésil convaincus que les choix qui sont faits aujourd’hui permettront au Québec de se hisser parmi les sociétés les plus progressistes au monde en matière de développement durable. 

« Partout où je suis allé présenter les actions du Québec en matière de développement durable, j’ai la satisfaction de constater que nous bénéficions d’une réputation enviable auprès des autres pays, régions, organismes et entreprises qui croient en la nécessité d’appliquer les grands principes du développement durable à l’ensemble de nos activités », s’est réjoui le premier ministre.

Le Plan Nord, thème récurrent des allocutions prononcées par le premier ministre Charest au cours de la semaine, s’est imposé comme modèle concret de développement durable. « Sans contredit l’un des projets de développement durable les plus ambitieux au monde à l’heure actuelle, le Plan Nord du Québec est perçu comme un modèle de développement dont plusieurs pourront s’inspirer. Le Québec fait office de pionnier avec ce projet d’une envergure inégalée », a ajouté le premier ministre.

Pendant sa mission, le premier ministre a notamment rencontré Christiana Figueres, secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). De leur discussion est ressortie une reconnaissance affirmée du rôle joué par les États fédérés et les gouvernements régionaux dans la mise en œuvre des engagements pris par la communauté internationale. Madame Figueres a d’ailleurs participé au Sommet mondial des États fédérés et des régions, où le premier ministre a prononcé une allocution faisant le plaidoyer du partage d’expertise et de la multiplication des partenariats entre États fédérés en vue d’accélérer la transition vers une économie verte.

Témoignant de cette volonté de stimuler les partenariats entre États fédérés, le premier ministre du Québec, Jean Charest, et le premier ministre du Manitoba, Greg Selinger, ont annoncé qu’ils renforceraient la collaboration entre les deux gouvernements, notamment dans les secteurs de l'électrification des transports et de la production d’énergie renouvelable. Dans cette optique, le gouvernement du Manitoba a adhéré à l’initiative EV-20, au sein de laquelle le Québec joue déjà un rôle important.

Comme il est coutume de le faire à l’occasion des grandes conférences internationales en matière de développement durable, l’Institut de l’énergie et de l’environnement de la Francophonie a organisé une concertation de haut niveau des États et gouvernements membres de l’Organisation internationale de la Francophonie. Cette rencontre, dont le thème est « Après Rio+20 : des perspectives d’actions dans l’espace francophone », servira de préambule à l’élaboration d’un plan d’action pour l’après Rio+20, dont certains éléments pourraient se retrouver dans la déclaration du prochain Sommet de l’OIF, qui doit avoir lieu à Kinshasa en octobre prochain.

« Le Québec s’est donné les moyens d'approfondir le lien entre culture et développement durable en adoptant, en novembre 2011, l’Agenda 21 de la culture du Québec. La culture, qui est également essentielle au développement humain, est une composante importante du développement durable », a souligné le ministre Arcand.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017