Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Un projet de 44 M$ à l’Hôtel-Dieu de Lévis Le premier ministre Jean Charest annonce le début des travaux d’agrandissement de l’urgence et d’aménagement de la médecine hyperbare

Lévis, le 7 mai 2009 – L’Hôtel-Dieu de Lévis a le feu vert du gouvernement pour entreprendre dès les prochains mois les travaux d’agrandissement de l’urgence et d’aménagement de la médecine hyperbare, un investissement de 44 millions de dollars. C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, qui lançait officiellement la phase d’exécution des travaux. Monsieur Charest était accompagné du ministre de la Santé et des Services sociaux, le docteur Yves Bolduc, et du député de Lévis, monsieur Gilles Lehouillier.

« Notre gouvernement est heureux de soutenir l’Hôtel-Dieu de Lévis dans la réalisation de cet important projet qui viendra améliorer l’offre de soins et la qualité des services offerts à la population de la région de la Chaudière-Appalaches. De plus, rappelons qu’investir dans nos infrastructures est une façon concrète et efficace pour notre gouvernement d'encourager l'emploi et de stimuler l’économie dans chacune des régions du Québec en période de ralentissement. La mise en œuvre du Plan québécois des infrastructures permet incontestablement au Québec d’être en meilleure posture pour affronter la tempête économique », a déclaré le premier ministre.

Sur le plan immobilier, le projet est imposant puisqu’il comporte un agrandissement d’environ 6 500  mètres carrés et un réaménagement d’environ 1 100 mètres carrés. La nouvelle urgence comptera 37 civières, alors qu’il en existe actuellement 27. L’aménagement ainsi revu prévoit en outre une aire de choc de quatre civières, destinée aux cas les plus instables. Les professionnels de l’hôpital disposeront de plus de 12 salles d’examen et de 3 salles d’imagerie médicale.

« L’Hôtel-Dieu de Lévis occupe une place importante dans notre réseau de la santé, en raison notamment de son rôle régional et de sa mission universitaire, à titre de centre hospitalier affilié à l’Université Laval. L’équipe de l’hôpital, qui se démarque par l’excellence de ses services de pointe, pourra bientôt compter sur des installations modernes, fonctionnelles et bien équipées pour répondre aux besoins de la population », a ajouté le ministre Bolduc.

Les services de médecine hyperbare seront aménagés au-dessus de la nouvelle urgence. Cette branche de la médecine fait appel à une augmentation de la pression atmosphérique dans le but d’oxygéner les organes des patients. Cette approche est utilisée pour traiter différents troubles neurologiques, certaines maladies dégénératives, ainsi que des problèmes graves de plaies et de nécroses. Les nouvelles installations permettront donc à l’Hôtel-Dieu de Lévis de développer son offre de soins, notamment pour les cas d’intoxication au monoxyde de carbone, pour les embolies gazeuses cérébrales et pour les accidents de décompression en plongée sous-marine.

Le député de Lévis, monsieur Gilles Lehouillier, a souligné : « Ce projet structurant viendra consolider le rôle de l’Hôtel-Dieu de Lévis comme pôle régional spécialisé. Dans le cas de la médecine hyperbare, les soins sont même offerts sur une base suprarégionale, puisque l’établissement dessert tout l’Est du Québec. »

Le coût des travaux sera assumé pour l’essentiel par le ministère de la Santé et des Services sociaux, à l’exception d’une contribution de 1,2 million de dollars de la Fondation de l’Hôtel-Dieu de Lévis. Le coût inclut également tous les équipements médicaux spécialisés. Le projet étant entré dans sa phase d’exécution, l’établissement pourra lancer les appels d’offres en juin. Les travaux commenceront en août, pour se terminer au début de 2011.

« Cet investissement démontre clairement l’engagement de notre gouvernement à soutenir les établissements de santé et de services sociaux, afin qu’ils puissent bénéficier d’infrastructures fonctionnelles et modernes pour améliorer sans relâche la qualité, l’accessibilité et la continuité des soins, au bénéfice de toute la population du Québec », a conclu monsieur Charest.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017