Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Un investissement de 112,2 millions de dollars Jean Charest et Monique Gagnon-Tremblay inaugurent la nouvelle aile de l'Hôtel-Dieu du CHUS

Sherbrooke, le 5 septembre 2008 – La nouvelle aile de l’Hôtel-Dieu du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke a été inaugurée aujourd’hui par le premier ministre du Québec et député de Sherbrooke, Jean Charest, la ministre des Relations internationales, ministre responsable de la Francophonie et ministre responsable de la région de l’Estrie, Monique Gagnon-Tremblay, et le député d’Orford, Pierre Reid.

« Si la nouvelle aile de l’Hôtel-Dieu du CHUS a pu voir le jour, c’est grâce au leadership de notre gouvernement qui a notamment concentré ses efforts autour de deux champs d’actions prioritaires : la santé et le développement économique. En plus d’avoir fait des investissements considérables en santé depuis 2003, notre gouvernement a pris la décision de remettre à niveau nos infrastructures en lançant le plus grand chantier de rénovation de l’histoire moderne du Québec. Ainsi, l’agrandissement du CHUS–Hôtel-Dieu et les réaménagements majeurs de ses installations du centre-ville de Sherbrooke s’inscrivent dans notre Plan québécois des infrastructures, qui comporte une enveloppe record de 30 milliards de dollars sur 5 ans. Ces travaux sont la réponse qu’il fallait à l’expansion du territoire et aux besoins grandissants de la population. La nouvelle aile permettra une prestation de soins de très grande qualité dans un contexte sécuritaire et de haut calibre, avec toutes les commodités technologiques », a déclaré le premier ministre.

« Nous sommes fiers de présenter la nouvelle aile du CHUS–Hôtel-Dieu. La population bénéficiera d’un meilleur accès à des soins et à des services de qualité dans un milieu confortable, agréable et sécuritaire. Le personnel et les médecins jouissent d’un environnement mieux adapté à leurs besoins. La recherche et l’enseignement peuvent s’y déployer davantage afin que les patients profitent des avancées de la science et d’approches novatrices. Au nom du conseil d’administration du CHUS et de la population que nous représentons, je tiens à remercier le gouvernement du Québec et l’Agence de la santé et des services sociaux de l’Estrie de nous donner les moyens de mieux remplir notre mission », a mentionné le président du conseil d’administration du CHUS, Jacques Fortier.

L’investissement à l’Hôtel-Dieu, financé à 95 % par le gouvernement du Québec, s’élève à 112,2 millions de dollars. Le projet comprend deux grands volets : d’une part, l’agrandissement de l’établissement qui a coûté une soixantaine de millions de dollars; d’autre part, le réaménagement des autres services qui va se poursuivre jusqu’en 2010-2011, au coût de quelque 52 millions de dollars. La nouvelle aile de 8 étages permet à l’Hôtel-Dieu d’augmenter sa superficie de 40 %. Cela se traduit notamment par l’ajout d’une cinquantaine de lits en chambres privées ou semi-privées, et d’un grand nombre de locaux à vocation clinique.

De plus, cette nouvelle aile se veut verte et écologique, car ce projet compte une quarantaine de mesures visant le développement durable, notamment  la réduction d’émissions de gaz à effet de serre de 160 tonnes par an, soit l’équivalent des gaz émis par 45 voitures. D’autres mesures visaient à privilégier l’économie d’eau potable en choisissant des appareils à faible débit ou à limiter la pollution lumineuse générée par l’éclairage extérieur afin de tenir compte des exigences de l’Astrolab du Mont-Mégantic. Enfin, 97 % des déchets de démolition et de construction ont été récupérés.

« Il est important de souligner qu’ en ce qui a trait à la prévention des infections, tout a été prévu dans la nouvelle aile. Toutes les chambres sont privées et semi-privées, ventilées, climatisées et avec fenestration. La lumière est d’ailleurs importante dans toute cette nouvelle partie, ce qui crée un environnement favorisant la guérison des patients et agréable pour le personnel », a souligné la directrice générale du CHUS, Patricia Gauthier.

L’agrandissement qui vient de se réaliser permet notamment de loger l’urgence en santé physique, l’urgence psychiatrique, la chirurgie d’un jour, les soins chirurgicaux, la médecine générale, les soins intensifs et les soins aux grands brûlés.

Monique Gagnon-Tremblay a rappelé : « Quand les hôpitaux sherbrookois ont été fusionnés, au milieu des années 90, on savait déjà qu’il faudrait éventuellement faire des améliorations importantes aux installations du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke. Aujourd’hui, nous cueillons les fruits des investissements consentis par notre gouvernement pour permettre à notre hôpital universitaire de se développer. »

« Le CHUS–Hôtel-Dieu est maintenant plus que jamais une vitrine unique. Équipé à la fine pointe de la technologie médicale, il assumera son plein leadership au cœur de la communauté médicale et deviendra un pôle universitaire de première importance avec des activités d’enseignement et de recherche intégrées couvrant un éventail incroyable de disciplines », a conclu Jean Charest.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017