Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

33e Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l’Est du Canada Jean Charest et ses homologues américains et canadiens se prononcent en faveur d’une économie plus verte

Saint John, Nouveau-Brunswick, le 15 septembre 2009 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, s’est rendu à Saint John, au Nouveau-Brunswick, afin de participer à la 33e Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l’Est du Canada (CGNA/PMEC). Sous le thème « Collaboration étroite – Économies plus fortes », cette conférence a permis de renouveler l’engagement de la région pour une économie plus verte et respectueuse de l’environnement.

Les premiers ministres et gouverneurs ont encouragé tous les paliers de gouvernement à adopter des politiques favorisant un commerce et des marchés publics libres et sécuritaires. Ils se sont engagés à déployer des efforts concertés afin de sensibiliser la région aux avantages que présente le libre commerce entre le Canada et les États-Unis.

En matière d’énergie, les premiers ministres et gouverneurs ont convenu que l’hydroélectricité, incluant la grande hydraulique, était une source d’énergie renouvelable et qu’elle devait être reconnue comme telle dans les lois fédérales au Canada et aux États-Unis. Ils ont aussi souhaité continuer de collaborer à faciliter l’approvisionnement en énergie pour la région. Un représentant d’Hydro-Québec a d’ailleurs fait état du premier projet, depuis 30 ans, de construction d’une ligne de transmission entre le Canada et les États-Unis. Cette ligne,  d’une capacité de 1 200 MW, permettra de desservir la Nouvelle-Angleterre à partir du Québec en vertu de contrats à long terme. Le 21 mai 2009, la Federal Energy Regulatory Commission a d’ailleurs émis un avis favorable au projet.

Le premier ministre a également rappelé que les États fédérés apportent une contribution concrète et essentielle à la réalisation des engagements internationaux en matière de réduction d’émissions de GES. Les membres de la CGNA/PMEC ont enjoint les gouvernements fédéraux canadien et américain à tenir compte de cette contribution particulièrement importante en vue de la réunion de Copenhague en décembre prochain.

« Le Québec fait figure de proue en matière de lutte contre les changements climatiques, et nous voulons poursuivre notre contribution à l’atteinte des objectifs du Plan d’action régional sur les changements climatiques de la CGNA/PMEC. Nous sommes prêts à partager notre savoir-faire et à aider nos partenaires à réduire significativement leurs émissions de GES. À cet égard, nos ressources hydroélectriques font partie de la solution à long terme », a déclaré le premier ministre.

De plus, la conférence a permis au Québec de faire valoir ses objectifs ambitieux en matière d’efficacité énergétique, lesquels touchent tous les marchés et toutes les formes d’énergie, incluant le marché des produits pétroliers.

La CGNA-PMEC a également reconnu le rôle prépondérant du Groupe international de gestion des urgences, de même que l’expertise québécoise en matière de coordination des situations d’urgence, notamment en cas de pandémie.

Créée en 1973, la CGNA/PMEC est formée des gouverneurs des six États de la Nouvelle-Angleterre (Connecticut, Maine, Massachusetts, New Hampshire, Rhode Island et Vermont) et des premiers ministres du Québec et des provinces atlantiques (Île-du-Prince-Édouard, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador). La conférence annuelle constitue un forum de premier plan au cours duquel ces chefs de gouvernement échangent sur des questions d’intérêt partagé.

La 34e conférence se tiendra dans l’État du Massachusetts en 2010. Les résolutions adoptées par la CGNA/PMEC sont disponibles à l’adresse : Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. www.scics.gc.ca/confer09_f.html#September09.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017