Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

En route vers Copenhague Jean Charest fait la promotion de l’hydroélectricité en Nouvelle-Angleterre : un choix énergétique efficace dans la lutte contre les changements climatiques

Boston, MA, le 13 novembre 2009 – En mission à Boston les 13 et 14 novembre, le premier ministre du Québec, Jean Charest, a pris la parole lors de la 17e conférence annuelle sur la technologie et le commerce de l’énergie du New England-Canada Business Council (NECBC) afin de promouvoir le Québec comme un partenaire clé en matière d’énergies propres et renouvelables. Jean Charest a réaffirmé l’importance du rôle des États fédérés dans la lutte contre les changements climatiques, à moins de 25 jours de la conférence de Copenhague.

C’est devant plus de 200 représentants du milieu de l’énergie des États-Unis et du Canada que le premier ministre a rappelé les liens de coopération énergétique entre le Québec et la Nouvelle-Angleterre. Il a également abordé les enjeux en lien avec les changements climatiques et la compétitivité de nos économies.

« À 25 jours de la conférence de Copenhague, nous devons travailler ensemble au développement d’énergies vertes et d’initiatives qui contribueront à réduire notre dépendance aux combustibles fossiles de même qu’à diminuer nos émissions de gaz à effet de serre (GES). L’hydroélectricité québécoise, une énergie dont le caractère propre et renouvelable est reconnu, peut faire partie de la solution. La signature d’un protocole d’entente avec le Nouveau-Brunswick il y a deux semaines facilitera encore davantage l’accès aux États de la Nouvelle-Angleterre à l’énergie en provenance du Québec, et permettra ainsi de réduire les émissions de GES dans la région », a déclaré le premier ministre du Québec.

Le premier ministre Charest a profité de son passage à la conférence pour annoncer le début des négociations formelles avec la province de l’Île-du-Prince-Édouard pour la création d’un partenariat énergétique et la création d’un carrefour énergétique entre le Nouveau-Brunswick, l’Île-du-Prince-Édouard et le Québec.

Rappelons que la conférence du NECBC, qui se tient annuellement à Boston, fait le bilan des relations dans le secteur énergétique entre le Canada et les États-Unis.

Par ailleurs, le premier ministre s’est entretenu avec le gouverneur de l’État du Massachusetts, Deval Patrick, avec qui il a échangé sur des sujets d’intérêt commun : le corridor ferroviaire haute-vitesse Montréal-Boston, l’énergie, les changements climatiques et les projets de coopération en recherche, science et technologie.

Demain, le premier ministre aura l’occasion de rencontrer le gouverneur de l’État du Vermont et président du National Governors Association (NGA), James H. Douglas. Ils feront le point au sujet de la rencontre prévue en février 2010 entre le Conseil de la fédération et le NGA qui se tiendra à l’initiative du premier ministre Charest et du gouverneur Douglas. De plus, le premier ministre sera l’invité d’honneur du 25e Maple Leaf Ball organisé par la Maple Leaf Foundation. À cette occasion, Jean Charest deviendra le premier Québécois à recevoir la médaille de l’Academy of Distinguished Canadians and Americans qui rend hommage aux personnalités ayant contribué de manière significative au développement des relations entre le Canada et les États-Unis. L’ex-gouverneur de l’État du Massachussetts et ex-ambassadeur des États-Unis au Canada, Paul Cellucci, sera également présent.

Notons que cette organisation sans but lucratif vise à favoriser une meilleure compréhension entre le Canada et les États-Unis en organisant entre autres des échanges étudiants. Pour l’année 2010, c’est l’école secondaire Pierre-Laporte de Ville Mont-Royal au Québec qui sera jumelée à la Josiah Quincy Upper School de Boston. Il s’agit du 5e jumelage avec le Québec en 25 ans.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017