Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Entente Québec-France en matière de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles Le premier ministre du Québec se réjouit de la signature de 4 nouveaux arrangements de reconnaissance mutuelle dans le domaine de la santé

Paris, le 27 novembre 2009 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, a amorcé aujourd’hui sa mission en France en assistant, à Paris, à la signature de quatre nouveaux arrangements de reconnaissance mutuelle (ARM) dans le domaine de la santé. Les professions concernées sont les médecins, les pharmaciens, les dentistes et les sages-femmes. Ces ARM ont été signés par les présidents des ordres professionnels québécois et français en présence du premier ministre du Québec et de la ministre de la Santé et des Sports de France, Roselyne Bachelot-Narquin, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée au ministère de la Santé. En outre, les ordres professionnels représentant les infirmières québécoises et françaises se sont également engagés, lors de cette cérémonie, à conclure un ARM avant le 1er juillet 2010.

Ces ARM s’inscrivent dans la foulée de la signature historique, le 17 octobre 2008 à Québec, de l’Entente Québec-France en matière de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles par le premier ministre du Québec, Jean Charest, et le président français, Nicolas Sarkozy.

« Le Québec et la France, à l’instar de toutes les sociétés occidentales, font face à de grands défis en ce qui a trait aux services de santé publics. La signature de ces ARM nous permet d’entrevoir l’avenir avec optimisme, car ils amélioreront grandement la mobilité de la main-d’œuvre dans le secteur de la santé, et ce, dans un contexte de mondialisation auquel ce secteur n’échappe pas. Je suis convaincu que nos deux sociétés s’enrichiront mutuellement et que cela représente un pas de plus dans la concrétisation d’un nouvel espace économique pour le Québec, ce qui est essentiel pour la prospérité de notre économie », a déclaré le premier ministre du Québec, Jean Charest.

Cette annonce porte à 22 le nombre d’ARM signés entre des ordres professionnels ou des métiers québécois et français. Dès 2010, les citoyens québécois exerçant les professions et métiers pour lesquels un ARM a déjà été signé pourront présenter leur dossier et ainsi faire reconnaître leurs qualifications professionnelles en France. Près d’une centaine d’autorités professionnelles auront appliqué la procédure commune d’ici la fin 2010, permettant, là où une équivalence globale existe, la conclusion d’ARM donnant ainsi un accès plus rapide et facile à autant de métiers et professions règlementés.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017