Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faites aux femmes Déclaration du premier ministre Jean Charest et de la ministre Christine St-Pierre

Montréal, le 6 décembre 2009 – En cette journée de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes, le premier ministre du Québec, Jean Charest, et la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Christine St-Pierre, ont tenu à souligner les événements tragiques survenus il y a maintenant 20 ans, à l'Ecole polytechnique de Montréal.

« Le temps panse les plaies, mais il en est une qui demeure toujours aussi vive vingt ans après le drame inqualifiable que nous commémorons aujourd’hui. Je tiens à exprimer ma compassion ainsi que celle des Québécoises et des Québécois, aux parents et amis des victimes qui ont subi ce choc terrible le soir du 6 décembre 1989, en apprenant la disparition brutale d’êtres qui leur étaient chers », a déclaré M. Jean Charest.

« Ce jour-là, 14 jeunes femmes ont perdu la vie pour la seule raison qu’elles étaient des femmes et qu’elles avaient choisi une carrière traditionnellement masculine. Nous ne pouvons changer le passé, mais nous avons le devoir de poursuivre nos efforts pour que les femmes puissent vivre libres dans une société empreinte de respect, d’égalité et de non-violence », a ajouté la ministre St-Pierre.

Au Québec, l’élimination de la violence faite aux femmes s’appuie sur la promotion de valeurs fondamentales, telle l’égalité entre les femmes et les hommes, comme l’énonce d’ailleurs la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. Elle s’appuie également sur la mise en œuvre des Plan d’action gouvernemental 2004-2009 en matière de violence conjugale et Plan d’action gouvernemental 2008-2013 en matière d’agression sexuelle qui regroupent 172 engagements de 10 ministères concernés. Elle mise sur la prévention, incluant celle auprès des jeunes, filles et garçons, afin de les inciter à la résolution non violente des conflits et au développement de relations interpersonnelles plus égalitaires. Autant de mesures qui témoignent de la volonté du gouvernement de contrer encore plus efficacement la violence faite aux femmes.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017