Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

XIIISommet de la Francophonie Le Québec plaide en faveur de la mobilisation et de la solidarité envers Haïti

Québec, le 23 octobre 2010 – Lors de la première journée des travaux du XIIIe Sommet de la Francophonie, le premier ministre du Québec, Jean Charest est intervenu afin de plaider pour le maintien de la mobilisation et de la solidarité envers Haïti.

« Le Québec, conjointement avec Haïti, a proposé une résolution en faveur de la reconstruction d’Haïti et cette résolution sera débattue dimanche par les chefs d’État et de gouvernement  de notre Organisation. La résolution suggère notamment de faire d’Haïti un pays prioritaire de la solidarité francophone. Je souhaite que l’adhésion soit la plus large possible afin qu’un fort message d’appui soit envoyé au peuple haïtien », a affirmé le premier ministre.

Le Québec a tissé des liens étroits avec le peuple haïtien au cours des dernières décennies, notamment en plaçant Haïti au cœur de sa politique d’aide internationale. Ce faisant, c’est plus d’une centaine de projets qui ont été appuyés par notre gouvernement depuis 10 ans. Maintenant, en déclarant Haïti pays prioritaire de la Francophonie, le peuple haïtien pourrait bénéficier au premier chef des programmes et des projets qui seront développés au cours des prochaines années par l’Organisation internationale de la Francophonie.

Monsieur Charest a tenu à rappeler que « dès les premières heures du 12 janvier, le Québec s’est immédiatement mobilisé pour porter secours aux familles des victimes, aux enfants devenus orphelins et aux blessés par dizaine de milliers. Une aide financière d’urgence a été débloquée et nous avons gardé à l’esprit qu’il serait essentiel d’accompagner Haïti dans la durée ». Le Québec est également partie prenante du « Plan d’action de la Francophonie pour la reconstruction d’Haïti » et c’est dans cet esprit qu’il a proposé une résolution commune avec Haïti sur cette mobilisation de la solidarité francophone.

« Le Québec entend concentrer ses actions en faveur d’Haïti sur trois domaines prioritaires, en convergence avec les objectifs formulés par le gouvernement haïtien. Tout d’abord, la réhabilitation de la formation professionnelle. À cette fin, le Québec projette notamment de créer, avec ses partenaires, une école professionnelle. Une mission technique du gouvernement se rendra à Haïti la semaine prochaine à cet
effet »
, a souligné le premier ministre.

« Nous allons également continuer de travailler au rétablissement des capacités de l’État. Depuis 2006, l’ÉNAP, avec un partenariat financier de l’ACDI, travaille en étroite collaboration avec les autorités à la refondation institutionnelle du pays. Enfin, le Québec entend participer à la relance économique du pays en soutenant l’entrepreneuriat haïtien, condition essentielle à tout développement durable. Dans cette perspective, j’annonce que le Québec aura bientôt un représentant à Haïti afin d’aider nos entreprises à y faire des affaires ».

De son côté, la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Monique Gagnon-Tremblay a expliqué qu’en plus de son implication dans la refonte du cadastre en Haïti, le gouvernement du Québec travaille avec la France et le gouvernement haïtien pour que ce dernier adhère à la Convention de La Haye relative à l’adoption internationale et la protection des enfants. « De plus, trois experts québécois se joindront au personnel haïtien de Handicap International. Ils vont renforcer l’accompagnement du personnel haïtien dans l’aide aux victimes du tremblement de terre de janvier dernier ».

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017