Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le Québec à Copenhague Le premier ministre du Québec, Jean Charest, et le premier ministre de l’Australie du Sud, Mike Rann, coprésideront le 3e Sommet des leaders

Copenhague, le 14 décembre 2009 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, et le premier ministre de l’Australie du Sud, Mike Rann, coprésideront le 3e Sommet des leaders qui se tiendra demain, le 15 décembre, à Copenhague au Danemark. Cette importante rencontre d’États fédérés a été organisée en collaboration avec le Climate Group et se déroulera en marge de la 15e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

Le Sommet des leaders, qui regroupera plus de 60 représentants d’États fédérés et groupes en provenance d’une vingtaine de pays, permettra d’échanger les expériences et pratiques en matière de réduction des gaz à effet de serre, et de s’exprimer sur l’importance de voir la communauté internationale adopter une entente multilatérale internationale sur les changements climatiques.

« Je suis très heureux que les États fédérés les plus audacieux et engagés dans la réduction des émissions de GES aient répondu en grand nombre à notre invitation. Les États fédérés et les régions sont des acteurs de premier plan dans la réduction des émissions de GES. Les participants au Sommet sont des leaders en matière d’engagement dans cette lutte. Ils sont des modèles qui incitent au changement. Dans les faits, les États fédérés sont responsables de 50 % à 80 % des mesures nécessaires à la réduction des émissions. Dans ce contexte, il est capital que leur contribution soit reconnue dans les textes d'un nouvel accord multilatéral sur le climat », a souligné monsieur Charest.

Le 3e Sommet des leaders fait suite au sommet tenu à Poznañ en décembre 2008, où plus de 30 États fédérés et gouvernements régionaux se sont réunis en marge de la 14e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques pour faire état des différentes actions qu’ils ont entreprises depuis 2005 dans cette lutte. Ces chefs de gouvernement se sont également engagés à intensifier leurs initiatives et à coopérer davantage avec des régions de pays en développement. Le 3e Sommet permettra d’aller plus loin dans la création d’une économie plus verte et durable.

« Je souhaite que ce 3e Sommet des leaders soit l’occasion de bâtir sur la Déclaration de Montréal, ratifiée par 30 gouvernements, et de pousser plus loin la collaboration entre les États fédérés. Si nous voulons freiner le phénomène de réchauffement climatique, il nous faut forger davantage d’alliances et rallier un maximum de gouvernements et d’acteurs des changements climatiques à notre cause. Pour le Québec, dont une importante partie de son territoire est vulnérable en raison de sa situation nordique, le coût de l’inaction serait beaucoup plus grand que celui de se mobiliser et de poser des gestes dès maintenant », a affirmé le premier ministre.

La ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Line Beauchamp, accompagnera le premier ministre à cette importante rencontre.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017