Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le gouvernement du Québec se mobilise afin de venir en aide au peuple d’Haïti

Québec, le 13 janvier 2010 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, accompagné du ministre des Relations internationales, Pierre Arcand, du ministre de la Sécurité publique, Jacques Dupuis, ainsi que de la ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, Yolande James, a fait le point quant à l’apport du Québec à la suite au séisme survenu en Haïti.

« L’ampleur du désastre qui frappe Haïti est sans précédent. Cette situation touche l’ensemble des Québécois et plus particulièrement les membres de la diaspora. Nos pensées accompagnent le peuple de ce pays avec qui le Québec entretient une profonde relation d’amitié », a déclaré le premier ministre.

En réaction aux évènements d’hier et afin de venir en aide au peuple haïtien, le gouvernement a mis sur pied une cellule de crise qui s’est déjà réunie à quelques reprises déjà au cours des 24 dernières heures.

« L’objectif que nous poursuivons est de venir en aide le plus rapidement possible aux personnes en détresse. À cet effet, j’ai désigné le ministère de la Sécurité publique pour assurer la coordination des actions gouvernementales, et nous allons travailler en étroite collaboration avec le gouvernement fédéral », a ajouté le premier ministre.

L’action du gouvernement sera également coordonnée avec les ONG présentes sur le terrain et avec la communauté haïtienne québécoise.

Le premier ministre a demandé à Emmanuel Dubourg, député de Viau, de jouer un rôle de coordination auprès des acteurs de la communauté haïtienne. La ministre responsable des Communautés culturelles, Yolande James, appuiera le député dans cette tâche.

Notons que plus tôt dans la journée, l’organisation de la Sécurité civile du Québec s’est réunie afin de faire le point.

En préparation du déploiement du plan de rapatriement des ressortissants canadiens par le gouvernement fédéral, le gouvernement du Québec met en place son plan d’accueil à l’aéroport Montréal Trudeau, comme il l’avait fait à l’été 2006 pour le Liban.

Plusieurs ministères et organismes participent à ce plan : les ministères de la Sécurité publique, des Transports, des Relations internationales, de la Santé et des Services sociaux, de la Solidarité sociale, de l’Immigration, Services Québec, la Ville de Montréal et l’aéroport de Montréal.

Cet après-midi, le premier ministre s’est entretenu avec le ministre fédéral des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, pour l’informer que le gouvernement du Québec se mobilise.

Au sujet du maintien de l’ordre, le gouvernement sera en mesure de rendre disponible des policiers qui ont une expérience en Haïti. La Sûreté du Québec fait présentement un inventaire des effectifs qu’elle pourrait déployer rapidement; de même que le SPVM et d’autres corps policiers québécois.

En matière de recherche et sauvetage, le gouvernement sera en mesure de rendre disponible des policiers spécialisés en recherche et sauvetage, des maîtres-chiens et des pompiers de Montréal spécialisés en recherche urbaine.

Au sujet de la Santé, le gouvernement pourra envoyer du personnel médical francophone, médecins et infirmières, pour être déployés dans un éventuel hôpital de campagne sous l’égide de la Croix-Rouge internationale.

Pour les infrastructures essentielles, un inventaire de toutes les ressources du gouvernement est en cours (Régie du bâtiment, ministère des Transports, Hydro-Québec, etc.).

« Les dernières heures nous ont permis de mesurer l’ampleur de la tragédie. Le Québec a toujours accompagné le peuple haïtien et nous allons continuer de le faire. Au-delà des actions gouvernementales, nous encourageons les Québécois qui veulent exprimer leur solidarité au peuple haïtien à faire un don à l’un des ONG actifs en Haïti », a conclu le premier ministre.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017