Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le gouverneur du Vermont et le premier ministre du Québec annoncent une entente de principe pour la fourniture d’électricité par Hydro-Québec

Québec, 11 mars 2010 – Les deux plus importantes entreprises d’électricité du Vermont ont signé aujourd’hui une entente de principe avec Hydro-Québec qui vise la conclusion d’un nouveau contrat d’approvisionnement en électricité destinée à la clientèle du Vermont.

Selon le gouverneur du Vermont, Jim Douglas, cette entente sera bénéfique tant pour le Vermont que pour le Québec. « Un nouveau contrat à long terme avec Hydro-Québec se traduira par des tarifs d’électricité avantageux pour les clients et contribuera à l’avenir économique de notre État », a déclaré M. Douglas. « Ce contrat nous assurera un approvisionnement stable en énergie propre et renouvelable à prix concurrentiel jusqu’en 2038. Les échanges d’énergie sont au cœur de nos relations commerciales de longue date avec le Québec, des relations auxquelles nous tenons et que le lieutenant-gouverneur Dubie et moi avons renforcées au cours des sept dernières années. L’entente conclue aujourd’hui représente beaucoup d'heures de travail de la part de mon administration, qui a collaboré de près avec CVPS et GMP. »

« Le Québec et le Vermont ont une relation établie dans plusieurs secteurs. L’entente d’aujourd’hui en fait encore une démonstration. Avec cette entente sur l'énergie, le Québec continuera de fournir de l'électricité propre et renouvelable au Vermont. Aujourd'hui, le Québec renforce ses liens commerciaux avec le Vermont, tout en poursuivant ensemble la lutte contre les changements climatiques », a déclaré Jean Charest.

Selon les termes de l’entente, Central Vermont Public Service (CVPS) et Green Mountain Power (GMP) obtiennent un volume d’électricité comparable à celui qu’Hydro-Québec leur fournit actuellement pour répondre à leurs propres besoins et à ceux d’autres entreprises d’électricité du Vermont.

Les modalités de l’entente sont confidentielles en raison de sa nature commerciale. CVPS et GMP ont annoncé qu’elles prévoyaient acheter jusqu’à environ 225 mégawatts sur une période allant de novembre 2012 à 2038. L’entente comporte notamment un mécanisme de régularisation des prix qui aurait pour effet de protéger la clientèle contre la volatilité des prix du marché sur la durée du contrat.

« Cette entente de principe vise la conclusion d’un nouveau contrat qui nous permettra de continuer à bénéficier de l’électricité la plus propre qui soit et de garantir un approvisionnement relativement stable et abordable à nos clients, ont déclaré Bob Young, président de CVPS, et Mary Powell, présidente de GMP, dans un communiqué commun. Elle prolonge une relation qui nous a aidés à offrir des tarifs concurrentiels dans la région du Nord-Est et à limiter les impacts des émissions de gaz à effet de serre et des polluants atmosphériques au minimum. Nous venons de franchir un pas important vers l’avenir énergétique du Vermont. »

« Cette entente s'inscrit dans la continuité d'une relation d'affaires avantageuse autant pour Hydro-Québec que pour nos clients du Vermont, » a affirmé Thierry Vandal, président-directeur général d'Hydro-Québec. Elle nous permet d'optimiser nos exportations d'électricité propre et renouvelable, et les citoyens du Vermont continueront de bénéficier d'une source d'énergie fiable à un prix stable et concurrentiel. »

Au terme de l’entente de principe, annoncée dans le cadre d’une réunion entre le premier ministre Jean Charest et le gouverneur Jim Douglas, CVPS, GMP et Hydro-Québec négocieront les conditions finales du contrat d’approvisionnement au cours des prochains mois. D’une durée de 26 ans, cette entente prévoit des livraisons d’énergie programmées, à des tarifs raisonnables.

« Le marché est extrêmement volatil, avec des fluctuations très marquées, ont précisé les représentants des entreprises. Le contrat maintiendra le coût des achats du Vermont dans la médiane du marché, protégeant les consommateurs contre les plus importantes hausses de prix, et Hydro-Québec contre les plus fortes baisses. »

Selon M. Young, ce contrat assurera une part importante de l’approvisionnement en électricité de CVPS, les contrats actuels avec Hydro-Québec et Vermont Yankee arrivant à échéance à compter de 2012. « Les résidants du Vermont nous ont demandé de leur fournir une énergie propre et durable à un prix relativement stable, ce que l’hydroélectricité livrée par Hydro-Québec nous permettra de faire », a-t-il souligné. « Nous avons toujours misé sur un portefeuille de sources d’énergie à très faibles émissions et, grâce à cette entente, nous pourrons poursuivre cette tradition pour la prochaine génération de clients. »

« Un élément important de notre stratégie énergétique, dévoilée il y a deux ans, consistait en l’établissement d’un partenariat plus large et plus stratégique avec Hydro-Québec, de façon à ce que nous puissions bénéficier de sa production d'électricité extrêmement fiable et à faible émission de carbone », a ajouté Mme Powell. « L’entente de principe annoncée aujourd’hui marque un jalon important dans la concrétisation de cet objectif et offre d’intéressants avantages économiques pour les consommateurs du Vermont. »

La collaboration du Vermont et du Québec en matière d’énergie est de longue date. Le commerce de l’énergie entre les deux partenaires joue un rôle de premier plan dans la stratégie du Vermont depuis que ceux-ci ont entrepris des contrats d’approvisionnement à long terme dans les années 1980. Le contrat qui lie actuellement le Vermont et Hydro-Québec, signé le 4 décembre 1987, prendra fin en 2016.

Une des dispositions clés de l’entente est l’adoption par le gouvernement du Vermont d’une législation désignant l’énergie produite par la grande hydraulique, y compris l’électricité fournie par Hydro-Québec, comme une énergie renouvelable. Les revenus éventuels générés par les crédits d’énergie renouvelable alloués à la production d’Hydro-Québec transitant par l’interconnexion de Highgate seraient partagés par les entreprises du Vermont, ce dont bénéficieraient leurs clients, et par Hydro-Québec.

L’entente de principe a été signée par CVPS (NYSE-CV), GMP et H.Q. Energy Services (U.S.) Inc., filiale indirecte en propriété exclusive d’Hydro-Québec. Elle engage les parties à négocier de bonne foi un contrat d’approvisionnement en électricité fondé sur une liste de conditions indicatives. L’entente de principe fixe au 30 juin 2010 l’échéance de la négociation des principales dispositions de ce contrat, de façon à ce que les parties puissent obtenir les approbations internes nécessaires et valider l'entente au plus tard le 31 juillet 2010. Le contrat définitif devra être approuvé par la commission des services publics du Vermont et remplir certaines autres conditions.

Les conditions finales de l'entente d’approvisionnement ne seront établies qu’une fois qu'un contrat aura été signé à la satisfaction des parties. Si, pour quelque raison que ce soit, le contrat n’est pas conclu au plus tard le 31 juillet 2010, l’entente de principe et l’obligation pour les parties de négocier un contrat définitif prendront fin.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017