Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Création de 80 emplois à l’usine GE de Bromont Le gouvernement du Québec annonce un soutien financier de 13,3 M$ à Générale Électrique du Canada

Bromont, le 7 avril 2010 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, le ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, Clément Gignac, et le député de Brome-Missisquoi, Pierre Paradis, annoncent l’octroi d’une contribution financière non remboursable de 13,3 M$ à Générale Électrique du Canada pour son usine de Bromont, au Québec. Ce soutien servira à la réalisation d’un projet comportant quatre volets et visant à fabriquer de nouveaux produits aéronautiques complexes. Grâce à ce projet, 80 emplois directs et une soixantaine d'emplois indirects sont à prévoir au cours des six prochaines années. De plus, près de 550 emplois seront consolidés.

Générale Électrique (GE) du Canada est une filiale canadienne de la multinationale américaine General Electric. Chef de file mondial dans le domaine des infrastructures (technologies et énergie), des médias, de la finance, des biens de consommation et de l’équipement industriel, l’entreprise emploie plus de 300 000 personnes réparties dans une centaine de pays. En 2009, le chiffre d’affaires de la société s’établissait à 157 G$ US.

« Par l'aide accordée à Générale Électrique du Canada, le gouvernement du Québec reconnaît la pertinence de prendre des mesures pour augmenter la compétitivité de son industrie aéronautique. Nous visons à renforcer la position du Québec parmi les leaders mondiaux dans ce domaine. À cet effet, le Québec se classe au 6e rang mondial derrière de grands joueurs tels que les États-Unis, la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni et le Japon », a déclaré le premier ministre Jean Charest.

L’usine GE de Bromont, qui emploie présentement 545 personnes, est spécialisée dans le forgeage à chaud et à froid d’aubes de compresseurs de réacteurs d’aéronefs. Le projet qui sera mis de l’avant par GE du Canada permettra de fabriquer de nouvelles composantes de moteurs d’avions tels que des bords d’attaque en alliage de titane, des segments d’aubes et leviers de commande, des aubes de turbine basse pression ainsi que des aubes de compresseur basse pression. Ce projet représente des investissements totalisant 63,5 M$ sur un horizon de six ans.

« L’industrie aéronautique au Québec emploie plus de 40 000 personnes et en 2009, on comptabilisait des ventes de plus de 12,4 G$ dans ce secteur. Aussi, plus de 80 % de la production québécoise est exportée, ce qui contribue à la croissance économique du Québec. La force de notre industrie repose sur l’action de plusieurs maîtres d'œuvre et d'équipementiers de classe mondiale tels que Générale Électrique. Nous sommes fiers d’appuyer un acteur stratégique du développement économique du Québec », a affirmé le ministre Clément Gignac.

« L’usine GE de Bromont est implantée parmi nous depuis 1982. Il s’agit d’une fierté pour les gens d’ici et d’un acteur important de notre économie. Cette usine emploie de nombreux travailleurs de la région, et cette main-d’œuvre est réputée pour ses compétences et son savoir-faire. Le nouveau projet de Générale Électrique du Canada est une alliance gagnante, autant pour notre région que pour l’entreprise », a déclaré le député Pierre Paradis.

« L’usine GE de Bromont est particulièrement bien cotée dans le groupe GE Aviation, que ce soit sur le plan de sa productivité, de la qualité de ses produits, de son environnement de travail sécuritaire ou des relations de travail qu’on y retrouve. Toutefois, le contexte économique actuel a durement touché l’usine de Bromont et la valeur du dollar canadien par rapport au dollar américain accentue les difficultés. Le soutien du gouvernement du Québec nous permettra de participer pleinement à la relance économique à venir dans l’industrie aéronautique », a mentionné le directeur de l’usine Générale Électrique de Bromont, Philippe Simonato.

Le soutien financier de 13,3 M$ octroyé à Générale Électrique du Canada provient d’Investissement Québec. De plus, ce soutien financier s’inscrit dans le cadre de la Stratégie de développement de l’industrie aéronautique québécoise lancée par le gouvernement du Québec en juillet 2006.

À propos d’Investissement Québec

Investissement Québec a pour mission de favoriser la croissance de l'investissement au Québec, contribuant ainsi au développement économique et à la création d'emplois, et ce, dans toutes les régions. Depuis ses débuts, cette société a permis la réalisation des projets d'investissements de près de 50 milliards de dollars et la création de près de 170 000 emplois.

À propos de la Stratégie de développement de l’industrie aéronautique québécoise

La Stratégie de développement de l’industrie aéronautique québécoise a pour objectif de maintenir le leadership mondial des maîtres d’œuvre et des équipementiers québécois, et de favoriser le développement de la sous-traitance et des fournisseurs. À travers cette stratégie, le gouvernement du Québec propose cinq grands axes d’intervention : appuyer les maîtres d'œuvre et les équipementiers; appuyer le développement des PME québécoises; maintenir un bassin de main-d'œuvre qualifiée; soutenir l'innovation et la productivité; et renforcer le partenariat avec le gouvernement fédéral.

Pour plus de renseignements sur les programmes et les services du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, consulter la page Web : Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. www.mdeie.gouv.qc.ca/programmes.

Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, s'inscrire au fil RSS suivant : Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. www.mdeie.gouv.qc.ca/rss.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017