Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

La coopération entre le Québec et l'Ontario donne des résultats tangibles Les premiers ministres Charest et McGuinty ont tenu aujourd'hui, à Québec, la troisième rencontre conjointe des Conseils des ministres du Québec et de l'Ontario.

Québec, le 16 juin 2010 – Les premiers ministres du Québec et de l'Ontario ont présidé aujourd'hui la troisième rencontre conjointe des Conseils des ministres à laquelle ont assisté 9 ministres du Québec et  9 ministres de l'Ontario. La rencontre a porté sur des dossiers clés, notamment la protection de l'environnement, le renforcement de l'économie et la construction d'un partenariat plus fort.

« Nous bâtissons sur les fondations que nous avons établies pour que le Québec, que l'Ontario soient plus forts, afin qu'ultimement le Canada soit plus fort », a déclaré le premier ministre Charest.

« Nous sommes ici afin de continuer notre travail pour aider les familles, les travailleurs et les entreprises, et pour bâtir des solides fondations pour notre avenir », a déclaré le premier ministre McGuinty.

La protection de l'environnement, question prioritaire pour les deux Conseils des ministres, a occupé une place importante dans les discussions. Le Québec et l'Ontario demeurent engagés à réduire les gaz à effet de serre. Ils ont convenu de développer la réglementation nécessaire à la mise en place d'un système de plafonnement et d'échange de droits d'émission de gaz à effet de serre (GES), et de collaborer avec les principaux partenaires canadiens et américains à l'élaboration d'une infrastructure commune de soutien administratif, incluant la possibilité de créer une organisation administrative régionale. Les conseils des ministres ont également convenu d'accorder une attention particulière à l'une des plus importantes ressources mondiales : l'eau. Le respect et le maintien de la qualité et de la protection de cette ressource précieuse que constitue l'eau est une priorité pour nos deux gouvernements.

Les deux provinces ont convenu de mettre davantage à profit, en collaboration avec les États riverains au sud de la frontière, l'important levier de développement économique que représentent la région des Grands Lacs et celle du fleuve Saint-Laurent. Rappelons qu'en 2009, la valeur du commerce canado-américain transitant dans cette région avoisinait les 200 milliards de dollars.

Les deux Conseils des ministres ont également exprimé leur volonté d'approfondir et d'élargir leurs relations en organisant annuellement un forum Québec-Ontario portant sur un thème choisi afin de conseiller les gouvernements sur de nouvelles avenues de coopération. Les deux premiers ministres ont ainsi annoncé la tenue, au printemps 2011, d'un premier forum à deux volets, qui portera sur les Grands Lacs et le fleuve Saint-Laurent. Ce forum permettra d'aborder les questions relatives à leur importance économique ainsi qu'à la qualité et à la préservation de l'eau.

La Stratégie de la Porte continentale et du Corridor de commerce Québec-Ontario, développée conjointement avec les responsables fédéraux et adoptée par les deux provinces, permettra de renforcer le potentiel économique de cette région. Dans le but d'optimiser le Corridor de commerce Québec-Ontario, les premiers ministres ont pressé le gouvernement fédéral d'endosser la Stratégie afin d'accroître l'efficacité des mesures prises par les trois gouvernements dans le sens d'un accroissement du commerce, de l'investissement et des retombées économiques.

Le développement d'un train à haute vitesse dans le corridor Québec-Windsor a également fait l'objet de discussions. Un rapport des consultants Écotrain est attendu cet automne. Considérant l'importance de ce dossier, tant sur le plan économique que sur le plan environnemental, les deux gouvernements ont convenu de procéder, dès réception du rapport, à la prochaine étape, soit la conduite d'évaluations environnementales et le choix de la technologie et des tracés. Vu l'incidence de ce corridor pour l'économie de l'ensemble du pays, les premiers ministres ont invité le gouvernement du Canada à poursuivre sa participation à titre de partenaire entier du projet.

Les deux Conseils des ministres ont reçu un rapport de leurs négociateurs en chef à l'égard d'un éventuel accord économique entre le Canada et l'Union européenne ainsi que des occasions de collaboration future. Les premiers ministres ont souligné le rôle de leader qu'ils exercent dans les discussions et les efforts qu'ils consacrent afin de promouvoir les intérêts des entreprises du Québec et de l'Ontario dans la diversification de leurs marchés.

Les deux Conseils des ministres ont également discuté du dossier de la santé. Ils entendent aborder cette importante question lors de la prochaine réunion du Conseil de la fédération qui aura lieu en août. L'accent sera mis sur le partage entre gouvernements d'informations sur les meilleures pratiques dans la livraison des services de santé, tout en s'assurant de leur pérennité et en cherchant des solutions visant à en contenir les coûts sans cesse croissants.

À l'instar des deux premières, cette rencontre a permis de constater et de réaffirmer l'importance et la valeur ajoutée pour les deux économies de cette nouvelle ère de coopération lancée en 2006. « En renforçant l'Ontario et le Québec, c'est tout le Canada qui en tire profit », a conclu le premier ministre Charest, hôte de cette troisième rencontre conjointe, dont la prochaine édition se tiendra à Toronto au printemps 2011.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017