Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Investissement de 31,7 millions de dollars au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke Le premier ministre Jean Charest annonce l'agrandissement du Centre de recherche clinique Étienne-Le Bel

Sherbrooke, le 18 juin 2010 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, accompagné de la présidente du Conseil du trésor, ministre responsable de l'Administration publique et ministre responsable de la région de l'Estrie, Monique Gagnon-Tremblay, a annoncé aujourd'hui que le Centre de recherche clinique Étienne-Le Bel du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke sera agrandi grâce à un investissement de 31,7 millions de dollars.

« Puisque le nombre de chercheurs du Centre a doublé au cours des cinq dernières années, nous nous devons maintenant d'offrir le meilleur environnement de travail possible à ces professionnels. Par ailleurs, de nouveaux locaux sont nécessaires pour installer de l'équipement déjà financé, notamment un second cyclotron qui contribuera à contrer la pénurie d'isotopes médicaux. Ce projet fournira au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke les moyens de poursuivre l'essor de ses activités de recherche fondamentale et clinique », a expliqué le premier ministre.

Pour sa part, madame Gagnon-Tremblay a déclaré : « Le Centre de recherche clinique Étienne-Le Bel a été fondé en 1980, et ses différents laboratoires jouent aujourd'hui un rôle de premier plan dans le réseau québécois de recherche en santé. Cette initiative immobilière profitera à quatre des douze axes de recherche du Centre, soit l'axe de l'imagerie médicale et de la radiothérapie, l'axe des maladies endocriniennes et métaboliques, l'axe mère-enfant et l'axe douleur. »

Les travaux, qui s'étaleront de la fin 2011 à 2013, comportent un agrandissement de 6 550 mètres carrés, sur quatre niveaux, et le réaménagement de locaux actuels d'une superficie de 970 mètres carrés. Le projet est financé par le gouvernement du Québec (25,2 millions de dollars), ainsi que par l'établissement et sa Fondation (6,5 millions de dollars). Aujourd'hui, l'établissement est autorisé à entreprendre l'étape conception du projet.

La contribution gouvernementale provient du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation (MDEIE) dans le cadre du programme de soutien à la recherche (PSR), volet 2. Ce programme vise à soutenir des projets ou des initiatives des milieux de la recherche et de l'innovation et vient compléter le financement d'infrastructures de recherche, notamment dans les établissements du réseau de la santé.

« Depuis 2003, mon gouvernement soutient avec beaucoup de vigueur le développement de l'infrastructure québécoise de recherche, en santé comme dans les autres domaines. En plus de comporter des bénéfices importants sur la santé de la population québécoise, ce projet soutiendra l'activité économique, puisqu'il entraînera la création d'emplois pour l'équivalent de 250  personnes », a précisé monsieur Charest.

Enfin, la ministre Gagnon-Tremblay a profité de l'occasion pour souligner la signature de l'entente de mise en œuvre du créneau d'excellence Biotech santé en Estrie.

« La région de l'Estrie possède de nombreuses infrastructures qui soutiennent efficacement la recherche et le développement dans le domaine de la santé. Dans le cadre de la démarche ACCORD, les centres spécialisés en recherche et les entreprises privées en biotech santé ont démontré qu'ils pouvaient unir leurs forces pour établir une stratégie et un plan d'action axés sur l'innovation afin de croître davantage, de demeurer compétitifs et de faire rayonner le créneau d'excellence à l'échelle internationale », a conclu la ministre Monique Gagnon-Tremblay.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017