Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le premier ministre Jean Charest donne le coup d’envoi des travaux de construction du nouveau Centre hospitalier de l’Université de Montréal

Montréal, le 25 février 2011 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, accompagné de la ministre responsable de l'Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor, Michelle Courchesne, et du ministre de la Santé et des Services sociaux, Yves Bolduc, a donné aujourd’hui le coup d’envoi des travaux de construction du nouveau Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM).

Pour la réalisation de ce projet d’envergure, le soumissionnaire retenu, au terme de l’appel de propositions, est le consortium CHUM Collectif. La valeur de son projet s’établit, en respect des conditions de recevabilité de l’appel d’offres, sous le critère d’abordabilité, qui avait été fixé à 2,089 milliards de dollars en décembre dernier. Cette somme correspond à la valeur actuelle des coûts de conception, de construction, de financement, d’entretien et de maintien de l’actif pendant 30 ans. Le gagnant a été déterminé à la suite d’un processus compétitif qui a été mené à terme, puisque toute la documentation demandée a été déposée par les soumissionnaires en lice selon le calendrier prévu.

« Ce projet passe aujourd’hui de la phase de la conception à celle de la réalisation. La construction d’un hôpital universitaire de pointe au centre-ville de Montréal aura des retombées majeures, que ce soit sous l’angle des soins de santé prodigués aux patients, du développement urbain, de l’activité économique ou du soutien à l’emploi. Le CHUM est déjà un chef de file reconnu, aussi bien par son offre de soins spécialisés et surspécialisés que pour son rôle en recherche. Une fois regroupées, ses équipes pourront bientôt évoluer dans un environnement ultramoderne, fonctionnel et convivial », a déclaré le premier ministre.

« Le choix du soumissionnaire s'est fait à l'issue d'un processus extrêmement rigoureux, équitable et transparent. Ce sont plus de 160 médecins, architectes, ingénieurs et professionnels qui ont analysé avec une très grande minutie les propositions, ce qui nous assure le meilleur projet, au meilleur prix possible. Lorsque les conditions sont réunies, le mode de réalisation en partenariat public-privé assure des économies marquées et davantage de certitude sur les coûts et les échéanciers. Dans le cas du CHUM, l'avantage financier par rapport au mode traditionnel est de plus de 302,7 millions de dollars », a déclaré la ministre Courchesne.

La proposition retenue permet de devancer l’échéancier et d’accueillir plus tôt que prévu la quasi-totalité des patients. Ainsi, le CHUM sera un hôpital entièrement fonctionnel dès la livraison de la phase 1, prévue au printemps 2016. Cette première phase comprendra la totalité des services hospitaliers, l’urgence, tous les services thérapeutiques et diagnostiques et environ 90 % des services ambulatoires.

Également, cette proposition respecte intégralement le plan clinique et le programme fonctionnel et technique établi en décembre 2008. Sur une superficie de 268 000 mètres carrés, le nouveau CHUM comptera 772 chambres individuelles, 26 unités d’hospitalisation, des services diagnostiques centralisés, 39 salles d’opération, des cliniques externes génériques et spécialisées, ainsi qu’un centre intégré de cancérologie. En somme, le nouveau CHUM sera un hôpital de calibre international, doté d’un équipement à la fine pointe de la technologie.

« Le nouvel hôpital témoigne d’une pensée architecturale bien articulée, mise au service d’une fonctionnalité hospitalière de qualité supérieure. Avec la construction de ces nouvelles infrastructures, nous dotons les patients et les professionnels de la santé d’installations hospitalières ultramodernes, d’équipement de pointe en haute technologie médicale et de systèmes d’information performants, favorisant une médecine de grande qualité, et ce, au bénéfice de l’ensemble de la population », a ajouté le docteur Bolduc.

« La construction du Centre de recherche du CHUM bat son plein, les travaux sont en cours au campus Glen du Centre universitaire de santé McGill et le projet Grandir en santé se déploie au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine. Une vaste entreprise de modernisation de la médecine universitaire est en cours à Montréal et elle témoigne une fois de plus de notre volonté de doter le Québec d’infrastructures de santé modernes qui contribueront à l’excellence des soins », a conclu le premier ministre.

Il est à noter que le matériel visuel est disponible en ligne à l’adresse suivante : Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. www.msss.gouv.qc.ca/presse

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017