Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Discours inaugural de la 2e session de la 39e législature Le premier ministre Jean Charest propose un plan pour le Québec

Québec, le 23 février 2011 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, a donné aujourd'hui le coup d'envoi de la 2e session de la 39e législature en procédant à un discours inaugural. Il a présenté à tous les Québécois un plan pour le Québec qui déploie les priorités du gouvernement et réaffirme ses objectifs financiers.

« Jamais le Québec n'aura été dans une telle position pour se démarquer. Nous avons du talent, des ressources, des alliances et des projets. Malgré le fait que le Québec sorte d'une importante crise économique, rarement notre jeunesse n'aura vu s'ouvrir devant elle autant de voies nouvelles. Un nombre record de Québécois sont sur le marché du travail. Notre taux de chômage est inférieur à celui de l'Ontario et des États-Unis et la pauvreté recule. Nous avons amené le Québec au bon endroit au bon moment. Aujourd'hui, je propose aux Québécois un plan pour nous amener encore plus loin », a souligné le premier ministre.

La vision déployée aujourd'hui est constituée de 15 principaux engagements regroupés autour de 5 grandes priorités qui sont : l'éducation, l'emploi, le développement durable, la maîtrise de nos ressources et la santé.

« Au cours de la dernière campagne électorale, nous avions pris des engagements auprès des Québécois pour traverser la crise et préparer la reprise. À peine deux ans après notre réélection, la majorité de ces engagements ont été réalisés. Le temps est maintenant venu de faire le point sur les priorités gouvernementales », a affirmé le premier ministre.

Ce dernier a rappelé qu'au cours des dernières semaines, il a rencontré les membres de la Table des décideurs du secteur financier et de la Table des partenaires du Plan Nord, le Conseil des partenaires économiques, la Commission des partenaires du marché du travail ainsi que les représentants siégeant à la Table Québec-régions et à la Table Québec-municipalités. Au total, c'est plus de 80 organismes qui auront pu faire valoir au premier ministre leurs constats sur l'état de notre économie et du marché du travail, ainsi que sur les perspectives économiques pour le Québec.

Rayonnement de la culture québécoise

Dans le contexte du 50e anniversaire de la création par Jean Lesage d'un ministère dédié à notre culture, le premier ministre a annoncé la création d'un fonds spécial pour encourager nos entreprises culturelles et nos artistes à mener des projets majeurs sur la scène internationale. Comme nation francophone d'Amérique, nous avons besoin de nous faire entendre pour affirmer notre différence et notre manière d'être.

Rigueur budgétaire

Le premier ministre a également rappelé que les décisions, orientations et politiques énoncées dans le cadre du discours inaugural s'inscrivent à l'intérieur du cadre financier très rigoureux établi il y a un an et qui, depuis ce temps, a été reconnu et appuyé par cinq agences de notation de crédit de l'extérieur du Québec. Il a réitéré que les membres de l'équipe ministérielle sont liés par la discipline budgétaire et le respect de nos objectifs de retour à l'équilibre budgétaire en 2013-2014.

« Les priorités gouvernementales que nous présentons aujourd'hui offrent une vision de développement économique pour le Québec. Je réitère aujourd'hui que nous allons continuer de travailler avec tous nos partenaires, qu'ils soient des milieux municipal, régional, syndical, patronal ou communautaire. Aujourd'hui, je veux inviter les Québécois à penser, à imaginer, à rêver et à construire la place du Québec dans un monde où s'additionnent de nouveaux espaces et de nouvelles dimensions », a conclu le premier ministre.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017