Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Inauguration du nouveau Centre hospitalier de l’Université de Montréal Des soins et des services de santé axés davantage sur le patient ‑ Un complexe hospitalier universitaire parmi les plus vastes et modernes

Montréal, le 17 septembre 2017. — Aujourd’hui a eu lieu l’inauguration des nouveaux édifices de la deuxième phase de construction du nouveau complexe du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM). Les trois bâtiments de 25 étages chacun abriteront respectivement les services diagnostiques thérapeutiques et d’hospitalisation, l’urgence, et les suivis cliniques ainsi que le soutien clinique et logistique. Ce dernier inclut entre autres les laboratoires, la pharmacie, la pathologie et la banque de sang. Les premiers patients y seront accueillis progressivement dès le 8 octobre. Cette phase fait suite à celle de la construction du Centre de recherche du CHUM, qui a été inauguré en 2013.

Ce vaste projet représente un investissement global de 3,6 milliards de dollars incluant une contribution de 200 M$ de la Fondation du CHUM, et est réalisé en partenariat avec le consortium Collectif Santé Montréal qui a pour mission d’assurer la conception, la construction, le financement et l’entretien du nouveau CHUM. D’une superficie totale de 300 000 mètres carrés, le nouveau complexe dénombrera notamment 772 chambres individuelles, une cinquantaine de cliniques ainsi que plus de 400 salles d’examens. Son urgence pourra accueillir 65 000 visites par année.

Citations :

« Nous pouvons être fiers de voir se concrétiser ce grand projet d’infrastructure qui vient doter le Québec d’un complexe hospitalier universitaire parmi les plus vastes et les plus modernes d’Amérique du Nord. Conçu pour répondre aux plus hauts standards de la médecine actuelle, il offrira une expérience de soins axée encore davantage sur les besoins des patients, tout en stimulant la recherche et en permettant à notre relève de recevoir une formation à la fine pointe de la technologie. »

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

« Le nouveau CHUM a été conçu de manière à redéfinir l’expérience de soins des patients afin de donner à celle-ci une dimension plus humaine et collaborative. Il s’inscrit de manière parfaitement cohérente avec nos efforts en vue de placer les usagers au centre de l’offre de service. Ce grand projet de société permet de repenser nos façons de faire, en mettant l’accent sur la qualité et l’accessibilité des services, et ce, de manière à avoir un effet durable sur le mieux-être de la population québécoise. »

Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux

« L’ouverture prochaine du nouveau CHUM, prévu d’ici la fin de cette année, viendra profondément modifier le visage de notre réseau de santé dans la métropole. Il contribuera à améliorer la qualité de vie des habitants et à revitaliser le centre-ville de Montréal grâce à un aménagement privilégiant une intégration harmonieuse au paysage urbain, dans le respect de l’environnement et du patrimoine. »

Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal

« Le nouveau CHUM offrira un environnement d’apprentissage unique au monde aux 5 000 étudiantes, étudiants et stagiaires de niveaux universitaire et collégial qui, chaque année, y évoluent dans tous les domaines de la santé et y côtoient des professeurs et chercheurs motivés et passionnés. »

Hélène David, ministre de l’Enseignement supérieur

« Nous inaugurons aujourd’hui le cœur de ce que sera ce pôle de développement majeur en matière de santé, notamment sur le plan de la recherche et du développement d’une expertise de haut calibre, qui contribuera au rayonnement du Québec à travers le monde. De plus, la grande qualité des services qui y seront offerts aura un effet positif notable sur le mieux-être et la santé de la population de l’ensemble du Québec, notamment en raison des traitements de pointe qui y seront prodigués. »

Fabrice Brunet, président-directeur général du CHUM  

« Un hôpital universitaire est un centre nerveux. C’est beaucoup plus qu’un établissement où sont soignés des patients et qui offre des soins surspécialisés. C’est un endroit où l’on forme le personnel de soin de santé de demain. C’est aussi un lieu qui rassemble des centaines de chercheurs dont la mission est de repousser les limites de la connaissance en santé. »

Guy Breton, recteur de l’Université de Montréal

Faits saillants :

Rappelons que le CHUM est issu de la fusion de l’Hôtel-Dieu de Montréal, de l’Hôpital Notre-Dame et de l’Hôpital Saint-Luc. L’objectif du projet visait à réunir sous un même toit ces trois hôpitaux universitaires francophones de Montréal. L’Hôtel-Dieu fera encore partie du CHUM pour les quatre prochaines années. L’Hôpital Notre-Dame sera pour sa part cédé au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal pour constituer un hôpital de type communautaire de 250 lits. L’Hôpital Saint-Luc sera quant à lui démoli pour faire place à la phase 3 des travaux. Cette phase consistera dans la construction d’un bâtiment adjacent où seront situés une partie des cliniques ambulatoires, les bureaux clinico-administratifs, la bibliothèque, les archives, un amphithéâtre de 500 places et une autre section de stationnement.

-30-


Mise en ligne : 17 septembre 2017


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017